• Françoise Mesnard, Michel Mazouin, Michel Champagne, Pierrette Girard en 2007
    Inauguration de l'avenue Saint-Sulpice en 2007

    L’idée d’un jumelage vers le Québec est relancée

    >> Le maire de Saint-Sulpice-du-Québec est venu en personne signifier aux Angériens sa volonté de renouer.

    >> Créé il y a huit ans, le jumelage entre Saint-Jean-d'Angély et Saint-Sulpice-du-Québec a somnolé lors des six dernières années. Mais de part et d'autre de l'Atlantique, les deux communes ont changé de maire et l'aventure pourrait bien redémarrer. [...]

    Cliquez dans le titre pour lire l'article de Sud-Ouest

    Excellente initiative pour une deuxième chance !


    votre commentaire
  • Conférence de Rémy Prin

    Le samedi 27 août à 16h
    au Musée de Saint-Jean-d'Angély

    ► « Il y a bien des parentés entre les églises romanes et arméniennes, dans la découpe de l'espace, dans les motifs de sculpture et dans le thème des images », explique-t-il. Il précise que si l'architecture arménienne est antérieure à l'art roman qui n'est apparu qu'aux XIe et XIIe siècles, les historiens de l'art s'accordent sur la vraisemblance d'influences ponctuelles, avec aussi de grandes différences.

    Extrait de l'article de Bernard Maingot :

    "Entre Saintonge et Arménie"

    Extrait de celui de Jilda Hacikoglu:

    Rencontre-livre : "Les pierres et l'âme"

    ► Dans ces fragments épars mais qui jamais ne laissent indifférents, en terre arménienne ou turque, Rémy Prin s’interroge sur la possibilité d’un devenir qui réanimerait tous ces potentiels joyaux, aujourd’hui simples pierres orphelines de l'esprit croyant qui les avait façonnées.

    Bas-relief sur l'église de Surgères, Charente-Maritime, France. (Photo AlC)

    800px-aghtamar003
    Voir taille réelle

    Bas-relief sur l'église arménienne de l'île d'Akhtamar, lac Van, Anatolie orientale, Turquie. (Photo Michel Wal)


    votre commentaire
  • Musique et poésie à Néré

    Soirée conviviale dans la salle des fêtes de Néré, pour clôre la semaine de travail intense de Pierre-Jean Cano, venu spécialement du Québec, pour mettre en oeuvre son atelier d'écriture radiophonique sur le principe de "Imagine-toi donc" qu'il a depuis longtemps expérimenté au Québec. Il fait de la radio à l'école. Ici c'était avec les enfants de l'école de Néré, et ceux du centre de loisirs d'Aulnay. Il a aussi joué du piano puisqu'il est d'abord compositeur et pianiste !

    Il a été rejoint par son ami poète Yves Allaire, venu lui aussi du Québec, qui s'est gentiment associé à la soirée, comme y a participé Jean-Marie Bréhier, de la Comédie de l'Eperon (Saint-jean-d'Angély). Ces deux derniers ont dit des poèmes, puisque c'était dans le cadre du 13ème Printemps des poètes.

    Il y eut aussi des participants Néréens : la chorale "la Clé des Chants",

    un accordéoniste, Didier Bridonneau, deux poètes dont Josette Fradin... et le maire de Néré en personne, Alexandre Aubanel, qui a renforcé la chorale avec sa voix de professionnel !

    Pierre-Jean distribue des notes sur un poème d'Yves.

    Antoine et Pierre-Jean Cano, le père et le fils, ont chacun leur rôle dans la promotion, à Néré, de la future Maison des Deux France, qui retracera des aspects de la vie professionnelle, et de son cadre  privé quotidien, d'un consul de France honoraire au Canada.

    AlCaribou


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • L’ASSOCIATION VAL DE BOUTONNE-LOUISIANE-QUEBEC

    PRESENTE A MATHA POUR PARFUMS DE CAMPAGNE

     

     

    Les 15 et 16 mai derniers, l’office du tourisme de Matha organisait un salon de la vie à l’extérieur à la ferme des Godinières. Cette grosse ferme, située entre Saintes, Angoulême, Poitiers et Saint-Jean-d'Angély, fut rachetée par la municipalité de Matha après avoir tenté un couple d’Anglais.  Elle accueille régulièrement diverses manifestations organisées par l’office du tourisme du Pays de Matha (concert, manifestations sportives, etc.)

     

     

     

    Le thème du salon était : « Les Plaisirs et Bonheur de vivre à l’extérieur »:

    • -Décoration de la maison et du jardin
    • -Plantes et fleurs
    • -Marché de produits fins
    • -Bien être (Les bonnes pratiques environnementales dans le jardin)

     

    Pour les plus fatigués, ou ceux qui auraient fait un peu trop de dégustations en parcourant les stands, un service de taxi (avec chauffeurs, bien entendu) est mis en place sur le site :

     

    Diverses associations y étaient présentes :

     

     

    Nos amis de la SEFCO et de Maisons Paysannes y présentaient leurs publications en patois saintongeais et divers objets utilisés dans le passé, comme ce matériel pour les bébés sur fond de décor réalisé par Ninette Mazouin.

     

     

    Jacqueline Fortin, présidente de la SEFCO et de Maisons Paysannes, explique aux petites filles d’aujourd’hui comment on aidait autrefois les bébés à marcher avec les ancêtres des baby-trotte.

     

    Une association d’aide pour le Népal faisait face à notre stand et proposait à la vente des produits de confection artisanale népalaise, des lainages en particulier :

     

    Des plants de tomates de collection nous séparaient.

    Un ESAT (nouveau nom des Centres d’Aide par le Travail) s’est lancé dans la rénovation et la personnalisation d’objets utilitaires (tables, chaises, bidons) ; les travailleurs handicapés exposent et offrent leurs œuvres à la vente :

     

    Une jolie démonstration de Tai-chi Chuan vient égayer la cour principale de la ferme :

     

     

    Parmi les exposants, de nombreux artisans d’art proposent bijoux et objets décoratifs d’intérieur ou d’extérieur : d’étranges animaux en fer forgé ou cuivre ont fait escale aux Godinières :

     

     

    Des stands alimentaires proposent bien entendu leurs produits à la dégustation et les charentais de l’association n’ont pas résisté à l’appel des saucissons et cagouilles, et notre stand s’est transformé le temps du repas en table de dégustation de saucissons, fromages et cagouilles, le tout arrosé de Pineau et de vin local.

     

    Des fleurs, des rosiers, des plants de légumes rares ou de collection tentent les jardiniers qui se laissent bien facilement séduire par telle tomate ancienne ou telle rose envoûtante…

    Voir taille réelle

    Un tourneur sur bois, revient de loin : il fut en effet d’abord cuisinier et motard, mais perdit une jambe le jour où il fut fauché par une voiture. Il rebondit en s’initiant au tournage du bois. Après avoir vécu dans plusieurs îles des Tropiques il revient et propose ses œuvres utiles ou décoratives tournées dans des bois de récupération venus des quatre coins de la planète :

     

     

    Sur cet autre stand, l’imagination a conduit cet artisan à transformer des tonneaux en originaux meubles de jardin :

     

    Notre voisine de stand est péruvienne. Elle vit en France mais retourne régulièrement dans son pays natal. Elle en rapporte des objets confectionnés par les péruviens ou de quoi en fabriquer. Elle utilise par exemple une graine (le corozo) surnommée « ivoire végétal ». Elle propose à la vente des vêtements en laine de lama, des instruments de musique et des bijoux d’inspiration péruvienne.

     

     

    A côté d’elle un sculpteur sur pierre :

     

     

    Des stands de conseils écologiques en matière de jardinage (compostage et engrais naturels) mais aussi des stands de bien être (les produits de soins à base de lait de jument sont revenus à la mode pour rappeler Cléopâtre qui prenait des bains de lait d’ânesse afin de conserver sa beauté et sa jeunesse…).

    Le bâtiment de la ferme abrite encore divers stands et surtout les Dames-Tartines nous ont confectionné des plateaux repas aussi originaux que délicieux. Nous nous régalons ! Le repas est animé par un tout jeune guitariste prometteur, Mister Juke :

     

    D'autres jeunes talents s’expriment :

     

    Un cheval propose ses services pour la promenade et un voyage dans le temps, escorté de ses amis chiens :

     

    Nous étions là pour présenter notre association en lien avec le Québec et la Louisiane si douloureusement  touchée actuellement par la folie des hommes et leurs besoins d’énergies fossiles.

     

     

    C’est pour nous l’occasion de nous retrouver pour travailler à nos projets, mais aussi pour présenter la Francophonie de l’Amérique du Nord (les Québécois, les Acadiens et le Grand Dérangement, les Cajuns) et des produits québécois. L’Eau Bénite, la Maudite et Le Don de Dieu ont du succès auprès des amateurs de bière, mais aussi les produits dérivés de l’érable ou de la canneberge et du bleuet.

     

     

    N’oublions pas que notre association est née de jumelages entre la ville de Saint-Jean-d'Angély et New-Iberia en Louisiane dans un premier temps, puis Saint-Sulpice au Québec plus récemment.

     

    Les visiteurs s’attardent et se montrent intéressés, par la culture pour certains, les échanges économiques pour d’autres, ou la gastronomie nord-américaine. Les discussions vont bon train. Certains y sont allés et les souvenirs remontent, d’autres viennent aux renseignements parce qu’ils projettent d’y aller un jour.

     

     

    Un grand monsieur discret est parmi nous : Antoine Cano, chimiste qui s’est spécialisé dans la pelleterie, ancien consul honoraire de France. Nous vous reparlerons très prochainement de lui.

     

    Flonigogne


    votre commentaire
  • Les moulins sont dans le vent

    TORXÉ Le moulin de Saint-Marmé sera ouvert à la visite le dimanche 16 mai 2010.

    20091026 moulin-saint-marme 8753-bl

    Notre ami Michel Braud, récemment disparu, était tombé en amour pour ce moulin situé dans son village de Torxé.

    Pour lire la suite, allez dans le blog de Bernard Maingot,


    1 commentaire
  • UNE JOURNEE AU

    SALON DE L’AUTO ET DU LOISIR

    DE SAINT-JEAN-D’ANGELY

     

    Les 23 et 24 avril derniers, Saint-Jean-d’Angély fut le théâtre du salon de l’auto et du loisir, organisé par le Rotary-Club et l’association des commerçants C2A.

    Un marché à la voiture d’occasion, bien sûr, mais aussi présentation de véhicules plus récents.

    Pour les plus jeunes, et surtout les ex-plus jeunes, une fabuleuse exposition de voitures à pédales à réveiller tous les vieux rêves de ceux qui furent des enfants.

    Bravo à ceux qui ont réuni toutes ces merveilles.

    Dans la rubrique nostalgie, mais pour les grands, deux stands :

    Celui des Pétrolophages, qui exposent ici des moteurs d’un autre temps, dont un De Dion-Bouton de 1923

    Puis ce sont les voitures sans permis (Est-ce vraiment un bon concept que de laisser conduire des gens qui n’ont qu’une connaissance très vague du code de la route ou qui, soit se sont vus retirer le précieux papier rose, soit ne sont plus en âge de manier le manche à balais…) et les tondeuses à gazon sans permis et même parfois sans chauffeur…

    Ou des vélos d’un nouveau genre….

    Des caravanes, des camping-car et des pneus à mettre dessous avant d’arriver à une nouvelle collection, peut-être un peu plus encombrante que les voitures à pédale : des tracteurs…. qui ne passeraient pas le contrôle anti-pollution, mais qui sont de fabuleux jouets pour grands enfants !

    La sécurité routière est également présente à côté de la gendarmerie. Des simulateurs de conduite pour les jeunes à scooter où l’on voit qu’il n’est pas si facile de manier un engin à deux roues…

    Ou un parcours avec des lunettes qui simulent la vision d’une personne qui a consommé de l’alcool : pas facile de marcher droit et d’éviter les obstacles…

    Les gendarmes montrent leur nouveau matériel :

    Les nouveaux radars, si discrets…

    La nouvelle moto qui avec ses 280 km/h au compteur peut enfin courir après les délinquants de la route et leurs voitures rapides, et qui pourrait bien éveiller des vocations…

    Une information très précise sur les infractions au code de la route et leurs infractions.

    Face aux gendarmes, un stand qui se veut pédagogique, mais qui ne l’est pas du tout, du moins le samedi : un circuit vélo pour les enfants. La surveillance et l’information n’y sont guère présentes : les enfants n’ont pas tous un casque, ne respectent pas les panneaux de signalisation routière du circuit. Bien sûr, des chûtes, heureusement sans gravité mais que peu d’interventions des adultes pour cadrer les jeunes utilisateurs du circuit. Encore un exemple du laxisme éducatif de ce début de XXIème siècle.

    L’office du tourisme est là bien sûr, et l’association Val de Boutonne-Louisiane-Québec. Présentation de ce que l’association peut proposer et vente de produits québécois : bière « Eau Bénite » ou « Don de Dieu », produits à base de sirop d’érable, confitures et gelées, terrines de bisons…

    L’association sera également présente au salon du livre samedi prochain, pour présenter la Louisiane, à l’honneur cette année, puis à Matha les 15 et 16 mai au salon de la vie au plein air « Parfums de campagne », et à Néré le 19 mai pour un concert de Pierre-Jean Cano, pianiste québécois.

    Venez nombreux !

    Flonigogne


    1 commentaire
  • SALON DE L'AUTO ET DU LOISIR

    Les 23 et 24 avril à Saint-Jean d'Angély

    de 9 heures à 19 heures

     

    La deuxième quinzaine d’avril sera très animée dans le centre ville de Saint-Jean d’Angély, grâce notamment au Rotary-Club et à l’Association des commerçants C2A. Une semaine après la piétonisation des rues commerçantes, les vendredi 23 et samedi 24 avril, la place de l’Hôtel de Ville et la place François Mitterrand accueilleront le deuxième Salon de l’Auto et du Loisir, organisé par les Rotariens au bénéfice de la recherche contre les maladies du cerveau. Une trentaine d’exposants et d’animations sont attendus, concessionnaires automobiles, voitures d’occasion, pneus, matériel de jardin, location d’engins, mobil-homes, caravanes, vélos, quads,…, mais aussi vieux tracteurs, moteurs anciens et voitures à pédales,… sans oublier des démonstrations de BMX, un village « Sécurité de la route » et des chalets animés par plusieurs associations locales. Le samedi 24 à 20h30, ce salon sera clôturé par un bal, le « Bal Bleu et Or », organisé par le Rotary-Club et C2A… dans les salons de l’Hôtel de Ville ! Une première que de nombreux Angériens ne voudront pas manquer. La soirée sera animée par CDM, un orchestre régional de talent, dont le batteur est Philippe Moinard, bien connu à Saint-Jean d’Angély. Au programme : jazz, musette, variétés… et beaucoup de gaieté.

    L'association Val de Boutonne-Louisiane-Québec

    y aura un stand !


    1 commentaire
  •  Les 15 et 16 mai : Parfums de Campagne en Pays de Matha

    Vivre au Jardin

    Les 15 et 16 mai, rendez-vous dans le cadre authentique et romantique d’une maison charentaise à cour carrée, la Ferme des Godinières ! Parfums de Campagne vous invite à partager ses coups de cœur déco et jardin. Organisée par l’équipe de l’Office de Tourisme du Pays de Matha, cette seconde édition donne la part belle à l’art de vivre au jardin. Vous pouvez y faire vos courses de printemps dans un décor de campagne charentaise grâce à une centaine d’exposants présents sur la manifestation pour une balade sur plus de 1200m2 en abris couverts et en extérieur, autour de 5 thèmes : décoration du jardin, les bonnes pratiques environnementales dans le jardin, le jardinage, la gastronomie et le bien-être. Au programme les 2 jours : visite d’une maison bio-climatique, ateliers enfants et adultes (utilisation des fleurs dans la cuisine), restauration à la chaux d’un mur en pierres, concours d’épouvantails, démonstrations de Taï-chi (le dimanche à 15h)… Et bien d’autres choses encore à découvrir en amoureux ou en famille !


    Horaires & Infos: 
    Tarif : 3€ par personne.
    Gratuit pour les -12 ans, bon de réduction à valoir sur l’entrée à télécharger sur le site www.parfumsdecampagne.fr
    Le samedi et dimanche de 10h à 18h30
    Renseignements à l’Office de Tourisme du Pays de Matha

     L'association Val de Boutonne-Louisiane-Québec

    y aura un stand !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique