• PORTRAIT. <g>Le lutin d'Angély</g>


    Fasciné par la beauté médiévale de sa ville, l'artiste Thierry Warion a créé un petit personnage échappé du monde des elfes et des tours de la cité

    Par : Alban Boigeol

    Saint-Jean-d'Angély
    Thierry Warion est un étonnant personnage. Tour à tour peintre, poète, photographe, il a réussi en moins d'un an de présence à Saint-Jean-d'Angély à réunir une quasi-unanimité autour de son art. Exposé à la Tour de L'Horloge, membre de la Palette angérienne qui fête son 26e salon du 20 septembre au 5 octobre, il était fin août l'invité d'honneur de « Peintres des villes, peintres des champs ». « J'ai participé depuis dix ans à toutes les éditions de cette manifestation, précise-t-il. Et si je suis nouvel Angérien depuis mon installation en ville l'an dernier, ma famille a de vraies racines charentaises. » Son grand-père maternel, Marcel Joussaume, a en effet créé la célèbre Muse angérienne, où Marie-Josephe Richard a exercé ses talents de chanteuse d'opérette.


    Créateur dans l'âme.
    Celui qui se définit lui-même comme un « peintre fantasque » a eu un parcours de vie singulier avant de devenir artiste à plein temps. « J'ai travaillé comme commercial pour des maisons de farces et attrapes. Les déguisements, le maquillage de fête, les cotillons… C'était mon gagne-pain », se souvient-il. Créateur dans l'âme, il dessina le logo de l'une des entreprises qui l'employait. Et, dans cet univers de contes de fées, il affina le thème du merveilleux qui ne cesse de le poursuivre.
    Actuellement, Thierry Warion photographie des pans de murs angériens où semble émerger un visage, que le temps ou les imperfections de la pierre ont tracé comme par miracle. Ses tableaux où le figuratif côtoie l'abstrait, où les caricatures se perdent dans une luxuriante nature, sont autant de stratagèmes pour s'évader dans un monde parallèle.

    Un personnage facétieux.
    Là, tout semble permis, comme côtoyer les elfes, les fées et les lutins. « Lors du précédent Noël, j'ai eu l'idée de créer le « Lutin d'Angély ». Ce petit personnage facétieux et ludique semble sortir tout droit de notre cité au passé médiéval, commente-t-il. Il vient des entrailles de la ville afin de nous transmettre sa part de mystère. »
    Pour l'instant, les multiples incarnations du lutin d'Angély s'ébrouent en liberté dans la maison de l'artiste. Seul un cénacle d'amis est convié, lors de joutes picturales où leur hôte reste égal à lui-même : « Vous avez votre cerveau au bout de votre pinceau, soyez fou », lâche-t-il. Soyons fous à notre tour et imaginons qu'un jour ce petit lutin, enfanté par l'imagination fertile d'un artiste, pourrait devenir symbole de notre ville, toujours en quête de sa véritable identité. « Le lutin d'Angély », avec son air aussi coquin que mystérieux, saurait sans doute charmer en chemin les touristes qui traversent notre cité sans prendre le temps de la visiter.
    Contact (et visite privée de la maison de Thierry Warion, qui présente toutes les facettes de son art) : 06 21 76 01 40.

     

    Paru dans Sud Ouest le 16 septembre 2008


    votre commentaire
  • Vendredi 22 août.

    Beau parquet, beaux lustres, belle cheminée ; grandes fenêtres à vitraux colorés ; petite collation en attente : le salon d'honneur de la mairie de Saint-Jean-d'Angély.   

    Le maire, Paul-Henri Denieul, accueille les équipages qui ont intrépidemment traversé et retraversé l'Atlantique.

     

     

     

    Christian et Elisabeth Renaud étaient là. (Ils avaient délégué leur équipier québécois, Frédéric, à la réception de la Maison de la  Charente Maritime à La Rochelle).


     

     

     
    Loïc Cerclé de l'Avel Breiz était accompagné de ses marins Yves et Annie. Jannick souffrante, n'a pas pu venir...

    Fanac était représenté par la directrice du Centre Aéré Beaufief de Saint-Jean-d'Angély, laquelle a coordonné la réalisation d'un grand livre réalisé par les enfants : "l'Aventure d'Emmanuel", Emmanuel le skipper de Fanac.

    Bravo les enfants, pour le travail réalisé !

    Nombreuse assistance : les membres de l'association Val-de-Saintonge Louisiane Québec, les maires des communes voisines,  un ou deux conseillers généraux, la maréchaussée en tenue d'été.

     

    Discours du maire évoquant l'émigration française au Québec à partir du XVII siècle. Réponse de Michel Mazouin (Marzouin ?) parlant des familles originaires de Saint-Jean et des environs.

    La parole est donné aux deux skippers présents. Ceux-ci évoquent les joies et les difficultés de leur voyage (cf les nouvelles des bateaux sur le blog).

    Christian Renaud a spécialement rendu hommage à Frédéric, l'équipier québécois d'origine normande, qui a tenu juqu'à 16 heures par jours la barre de fortune pour la fin de la traversée et qui avait déclaré à Christian :"Ton bateau, je vais le ramener."

    Loïc Cerclé a rappelé qu'au temps de l'Acadie des bateaux partaient, non pas de La Rochelle, mais du Port-du-Plomb, près de Lauzières où il habite. Ces bateaux emportaient du bois au Québec (mais si) et en rapportaient des peaux et fourrures et de l'huile de baleine. Comme la cargaison du retour était plus légère, il fallait lester le bateau avec des cailloux du Saint-Laurent. Alors, si on rendait aux Québécois un gros caillou avec les noms des enfants de l'école de Nieul-sur-Mer dans laquelle se trouve le petit-fils de Loïc ? C'est ce qui fut fait ! (En échange de quelques autres petits cailloux au retour...)

    A propos d'échange, qu'a rapporté Christian dans ses soutes, en contre-partie du tonnelet pour Saint-Sulpice et Repentigny de la part de Saint-Jean et Bignay ? -- Un sac de coureur des bois en peau de martre !

    Les poils à l'extérieur avec des plumes, pour courir plus vite ; la peau à l'intérieur, dédicacée par les jumeaux québécois (Pierrette, Luc, Diane et Michel en tête).

     

    Le sac n'est pas vide : il contient une lettre du maire pour le maire (peut-être un mot sympathique à rendre public ?), le livre de Maurice Prud'homme - l'historien local - sur l'histoire de Saint-Sulpice, un paquet cadeau (un autre livre ?), un drapeau du 300ème anniversaire de Saint-Sulpice, une épinglette du même événement et et deux bouteilles de vin du Domaine de l'Ile Ronde, sur le Saint-Laurent, en face de Saint-Sulpice.

    (Le Caribou avait pu apprécier sur place la production locale.)

     C'est alors le moment  du "Perrier d'honneur" et des croquettes...

    NB : On peut faire mieux sans dépenser plus. Voici une piste pour les prochaines réceptions :

    http://www.1001cocktails.com/recettes/cocktails-sans-alcool.html


    Les équipages, "rassasiés",  partent et la soirée se poursuit à la Fondation Robert, avec la conférence sur "L'émigration française au Québec", faite par Monsieur Gilbert Pilleul (ex-président de France-Québec, ex-professeur d'histoire mais toujours écrivain).

    Conférence fort intéressante, qui nous a rappelé -- ou appris -- qui étaient les Français qui se sont établis au Québec, leur nombre, leurs motivations ; et les raisons de la main-mise des Anglais.

    C'est le Poitou-Charentes actuel qui a fourni le plus fort contingent d'émigrants. On estime à 30 000 les Français qui ont fait le voyage aller. 27 000 sont effectivement arrivés. 14 000 sont restés. 9 000 se sont mariés. 6 500 ont eu une descendance (5 000 hommes, 1 500 femmes). Ces 6 500 sont la souche de tous les Québécois !

    On partait plus des villes que des campagnes. Une relative pauvreté pouvait être un moteur mais pas l'extrême pauvreté comme chez les Anglais. On recrutait pour l'armée ; on recrutait pour l'église (il fallait sauver les âmes des sauvages) ; ou bien on fuyait des persécutions religieuses ; on partait aussi pour satisfaire l'envie d'exploiter de plus grandes superficies de terre en établissant des seigneuries (dont il reste des traces).

    Mais le pays était bien vaste à tenir et la population coloniale bien peu dense. Guerre ou pas, les Anglais ont très vite eu l'atout du nombre. Alors nous avons longtemps perdu de vue nos "cousins"...

    A la fin de la conférence, Michel Braud, en guise d'exemple concret, nous a parlé de ses recherches et de ses trouvailles concernant les générations successives de Braud.

    Une délégation de Saint-Sulpice (d'Arnoult) était là, et adresse un grand bonjour à Pierrette et à tous nos amis de Nouvelle France.


    Après la conférence, les auditeurs très attentifs sont allés se restaurer à la Maison de Jeannette chez Pierre et Jacqueline Fortin.

    L'idée était de faire un "repas à pique-nique" (selon la vieille formule où chacun apporte un petit quelques chose à manger et à boire).

    Ce fut fait ainsi, mais avec les suppléments maison : pineau rouge ou blanc, escargots à la Saintongeaise, chassés par Michel Braud et préparés par Jacqueline...

    Pour en savoir plus sur Jacqueline, cliquez donc :

    angely.over-blog.com/article-15645369.html

    Tout le monde s'est convivialement partagé le "pique-nique" sous le "balet" (l'auvent) charentais, et notre conférencier a su apprécier...

    Belle fin de soirée !

    Jean Combes, signataire de la charte de jumelage, et son épouse n'étaient pas là mais nous les saluons et leur dédions cette assiette !

    AlCaribou


    1 commentaire
  •  
     
    Cliquez  pour écouter les Zépicouriens
       

    L'inauguration des scènes de jardin a eu lieu vendredi 25 juillet, au pied d'immeuble du Coi, offrant pour l'occasion une soirée gratuite ouverte à tous les habitants du quartier.

     

    Les organisateurs présentent le programme du festival. Le principe de "Scènes de jardin" est de proposer à des hôtes d'ouvrir leurs portes, à un public d'aller vers ce qu'il ignore, à des artistes de se risquer dans des lieux privés. Ainsi, hôtes, public, artistes, chacun à sa manière s'expose à la surprise et à la joie de rencontres inédites.

     

     

     

    La municipalité, le centre socio-culturel, et de nombreux partenaires, se sont associés pour que cette manifestation ait lieu. Les animations pieds d'immeuble sont ouvertes à tous : adultes, parents, ados, enfants. Elles se déroulent de Pâques à fin août, tous les après-midi des mercredis et vacances scolaires. Elles se veulent des lieux conviviaux de loisirs et de vacances, des lieux où se constuit un "mieux vivre ensemble". Elles sont co-animées par des animateurs salariés et des habitants bénévoles.

     

     

    Le quartier a pris pour l'occasion les couleurs de la Louisiane et du Québec

    Les vedettes de la soirée sont les Zépicouriens.

    Il sagit d'un groupe de passionnés de musique traditionnelle, férus de tradition populaire et de convivialité au sens noble du terme.

    Près de La Rochelle, de vieux copains, musiciens amateurs de la mouvance des années 70, se mijotent un répertoire, s'inventent un nom pour le plaisir de la musique en groupe.

    Musiques et chansons traditionnelles de France, du Québec, de Louisiane et d'ailleurs. Des adaptations, des souvenirs, des compositions aux accents de musique celtique.

     

     

     

     

     

    Michel Boullerne, au violon, a longtemps fait partie du célèbre "Quatuor", ces musiciens de talent qui ont su allier vituosité et humour...

     

     

     

     

     

     

    Jean-Jacques Vergnaud, au banjo,  à la guitare et au chant, est toujours musicien professionnel...

     

     

     

     

     

     

    Bertrand Desray, au chant et à la guitare, fut de ceux qui créèrent la maison du transbordeur à Rochefort.....

     

     

     

     

     

     Jacques Burgot-Dervin, dit Bubu, a été désigné spécialiste du chant cajun (c'est à s'y méprendre !).. et revêt à merveille le torchon en guise de coiffe !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Emmanuel Métayer, dit Manu, à la mandoline et au chant...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Patrick Tryoen aux percussions et chant...

    Gilles Suire à la flûte...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Pierre Lénard à la basse... Fabien Jacques à l'accordéon (caché...)

    Le tout sous l'oreille vigilente du spécialiste du son, Glob' (Philippe Levêque)

    Une heure et demie de musique et de bonne humeur. Ils nous ont interprété, entre autres : 

    Capitaine (J. Burgot-Devin/ E. Métayer/trad)  

    Julia Delaney's Reel (trad)  

    Dormeur (G. Yacoub)  

    Les couleurs (J. Burgot-Dervin)  

    Amis buvons (Mademoiselle s'amuse)  

    Madeleine (trad.)  

    Diggy Diggy Lai (E. Métayer / trad)  

    Bastarache de la Rigondaine (trad)  

    Cooley's Reel (trad)  

    Pisser fasse au soleil (JFortuné -A. Boccoz)  

    La Gigouniette (trad)  

    Le ragondin

    La complainte du phoque en Alaska rendue cèlèbre par le groupe "Beau Dommage"

    Lorsque la pluie a fait son apparition, personne ne s'est démonté :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le bon vieux sac-poubelle a déjà fait ses preuves en matière d'étanchéité et n'a pas trouvé son égal pour protéger la sonorisation.

    Un p'tit coin d'parapluie pour les amoureux...

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Casquette et coupe-vent pour les autres
     
     
     
    Le président surveille le ciel avec quelque angoisse...
     

    ...et la fête continue !

     
     
    Le public est attentif .... chacun à sa façon !
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Avec un côté canadien aux pieds de certains !

    Le concert terminé, l'association  du comité de jumelage Saint-Jean d'Angély/Louisiane/Québec a offert le caribou pour l'apéritif, en rappelant son origine angérienne

     
     
     
     
     
     
     
     
     

    En version vin rouge... 

     

     
     
     
     
     
     
     
    ... ou vin rosé
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

     

     

     

    Une rencontre directe avec les musiciens

    Puis pique-nique sur place pour clôturer cette joyeuse soirée
     

     

     

     

     

    Et maintenant ? Allez sur le site des Zépicouriens ! en cliquant sur ce lien :

    beneze.pagesperso-orange.fr

    Florence Nalin

    Alain Curull


    1 commentaire
  •  

    votre commentaire
  • Samedi 5 juillet 2008, la grande salle du premier étage de l'Abbaye Royale, transformée en salle de spectacle, a accueilli la voix et la guitare (et les projecteurs et les amplis) de Michel Mc Lean.

    (Pour un petit souvenir sonore et en images cliquez sur l'image suivante)

    Originaire du Lac Saint-Jean, ce Québécois a choisi de consacrer une bonne partie de sa carrière à transporter sa musique au-delà du Québec : France et Europe, Amérique du Sud, Afrique francophone. Le public de Saint-Jean (d'Angély) a eu le plaisir de se retrouver dans une chaude ambiance de chansons québécoises (Claude Léveillé, Félix Leclerc, Gilles Vignault, Michel McLean lui-même) et françaises (Léo Ferré, Hugues Auffray transmetteur de Bob Dylan). Les refrains les plus connus ont été volontiers repris par le public. Un extrait de Starmania nous a rappelé que Michel Mc Lean interprétait le rôle du businessman dans la première version québécoise (dur à chanter !) Un air d'opéra (l'amour est enfant de bohème...) Une musique dynamique donc par quelqu'un qui, en plus, aime les chats...

     Alain Curull

     

     
     
     
     

    Site de Michel Mc Lean : http://michelmclean.free.fr



    votre commentaire
  • 11 h 30, vendredi 20 juin 2008, Chapelle des Bénédictines à Saint-Jean-d’Angély : discrète inauguration de notre exposition sur le Québec. Après avoir fait quérir, à Paris, les éléments de l’exposition prêtée par la Délégation Générale du Québec, le nouveau maire avait confié à son adjointe à la culture et au tourisme, Yolande Ducourneau, le soin de répondre au discours de Michel Mazouin, le président de l’association Val de Saintonge-Louisiane-Québec.

     

    L’exposition repose essentiellement sur les œuvres de deux photographes québécois : Pierre Lahoud et Claudel Huot.

    <o:p></o:p>

    Pierre LAHOUD http://www.pierrelahoud.com/est renommé pour ses prises de vues aériennes du Québec. Il est historien et photographe. Henri DORION (géographe, avocat et musicien) s’est associé à lui pour écrire des textes sur les photos qui représentent 20 sites emblématiques de la « Belle province » : diversité de la nature du Québec, diversité des points d’observation.

    Huit très grandes photos (160 x 120 cm) et vingt moyennes (dans des cadres de 57 x 47 cm). Vous verrez les couleurs d’automne dans la plaine du Saint-Laurent, dans la vallée glacière de la Jacques Cartier. Vous verrez la neige et les glaces hivernales : comment on s’en accommode et comment on s’en sert. Vous verrez les immenses forêts et l’agriculture extensive.

     
     

    Claudel HUOT http://www.quebecurbain.qc.ca/est un résident du vieux Québec. Il a tout photographié dans sa ville : les places, les rues, les murs, les personnages de bronze. Il est particulièrement attentif à l’influence de la lumière sur le regard que l’on porte aux choses et aux gens.

    Vingt photos de la ville (cadres de 57 x 47 cm).

    Vous trouverez les lumières de mai,  de septembre, de décembre ; la lumière de l’aube, celle du zénith, celle des murs ; mais aussi des silhouettes, de la brume, des ombres vivantes.

    L’exposition, c’est aussi des livres apportés  par les acteurs du jumelage ou présentés par la Maison de la Presse de Saint-Jean.

    <o:p></o:p>

    A Saint-Sulpice, l'auteur incontournable est Maurice PRUD’HOMME avec « Les 300 ans de Saint-Sulpice : une fresque historique sur le Saint-Laurent, 1706-2006 ».

    On trouve Pierre-Philippe BRUNET pour trois livres : « Vues du fleuve : le Saint-Laurent et son pays » (avec Jean O’NEIL) ; « Filles du fleuve : les îles de Berthier et de Sorel » (avec Christian MORISSONNEAU) ; « Les escaliers de Montréal » (avec Jean O’NEIL)

    <o:p></o:p>

    Yves MARCOUX & Jacques PHARAND : « Montréal, les lumières de ma ville »

    Jean-François HAMEL & Annie MERCIER : « Le Saint-Laurent, beautés sauvages du grand fleuve ».

    Colin F. TAYLOR & William C. STURTEVANT : « Les indiens d’Amérique du Nord »

    Un remarquable ouvrage collectif sous la direction de Mickaël AUGERON & Dominique GUILLEMET : « Champlain ou les portes du Nouveau Monde : cinq siècles d’échanges entre le Centre-Ouest français et l’Amérique du Nord ».

    La référence à Samuel CHAMPLAIN est là pour rappeler que c’est lui le fondateur de la ville de Québec. On trouve dans l’exposition le livre de ses voyages, ses croquis (c’était un excellent dessinateur) et plusieurs ouvrages à lui consacrés (par Suzanne FORISCETI, Émilie CAPPELLA, Caroline MONTEL-GLENISSON, Patrick HENNIQUAU & Bernard MOUNIER, Bernard MORASIN).

     Il y a également divers objets que vous découvrirez !

     

    <o:p></o:p>

     Bonne visite ! (virtuelle pour nos amis de Saint-Sulpice...)

    Alain Curull

    ET POUR TERMINER, VOICI LE TEXTE DU DISCOURS DE MICHEL MAZOUIN

    Il y a 400 ans un charentais , Samuel de Champlain fondait la ville de QUEBEC
    Comme l'a écrit le poète André Breton :" L'histoire tombe au dehors comme la neige ..."
    Cette phrase symbolise dans une double dimension notre jumelage avec Saint Sulpice du Québec.

    D'une part,  nul ne peut ignorer que les hivers sont rudes au Québec. La neige est tombée abondamment cet hiver 2007-2008  et cette année encore nos amis de Saint Sulpice ont maintes et maintes fois repoussé le grand manteau blanc jusqu'au rives du Saint Laurent.
    D'autre part aussi,  depuis 400 ans , le passé s'est accumulé et aujourd'hui le regard que l'on porte  sur l'histoire, par la célébration du 400ème anniversaire de la fondation de Québec par Samuel de Champlain, nous invite à prendre conscience d'une histoire qui est aussi notre histoire et en particulier un  pan de l'histoire de Saint Jean d' Angély et de sa région.
    En effet, fuyant les persécutions religieuses, politiques et économiques, avec dans le coeur des espoirs pour de nouveaux bonheurs, des Angériens, des Bignaysiens, des Hilairois, des Aujacais ont tenté l'aventure.

    Ce sont de nombreux  lieux de mémoire en Poitou-charentes et en Pays Vals de Saintonge.
    Si Samuel de Champlain est fort connu, tous les autres sont des anonymes et pourtant à leur échelle ils ont contribué à la construction de cette histoire.

    Je rappellerai seulement le nom de deux familles :

    • l'une issue de Saint-Jean-d'Angély. Madeleine Couteau veuve d'Etienne Saint Père, qui était protestante, s'embarqua pour la nouvelle France avec ses deux filles Jeanne et Catherine Saint Père dont les descendants les familles RIVARD et DUFRESNE sont venus nous rendre visite il y a deux ans.
       
    • et l'autre issue de BIGNAY la famille FALARDEAU qui est revenue l'an passé et qui habite à Repentigny, paroisse proche de St SULPICE, ville jumelée avec Saint-Jean-d'Angély.


    Aujourd'hui nous voulons rappeler cette histoire et la soustraire au temps en se souvenant de ces femmes et de ces hommes qui ont bravé tous les obstacles pour construire leur nouvelle France.

    Se souvenir permet de donner un sens à cette histoire et le Québec l'honore en ayant choisi comme devise :

    "JE ME SOUVIENS "


    Inauguration de l'Expo  "Regards sur le Québec" du 12 juin au 12 juillet à St-Jean-d'Angély

    Michel Mazouin
    Président de "Val de Boutonne, Louisiane, Québec"


    votre commentaire
  • Voici quelques nouvelles de la famille RIVARD-DUFRESNE
    descendants des Saint-Père de Saint-Jean-d'Angély

    Merci pour tout Monsieur Mazouin.  Je suivrai avec intérêt les pérégrinations du tonneau.  Je suis en rapport avec Monsieur François Falardeau qui poursuit des recherches à Bignay sur les familles Follardeau/Fallardeau et Saint-Père, et nous avons échangé de nombreux documents ensemble.  J¹espère beaucoup avoir le plaisir de retourner dans votre belle région, où nous avons de profondes racines.
    J¹ai découvert récemment que Saint-Jean d¹Angély a été le site d¹un camp temporaire où furent hébergés les réfugiés du Canada, d¹Acadie, de Louisiane et d¹ailleurs après la conquête de la Nouvelle-France par l¹Angleterre en 1763, et qu¹au moins deux Rivard y ont transité.  Apparemment il existerait un registre des « pensionnaires » de ce camp.  J¹ignorais cela au moment où nous avons séjourné chez vous.  Ce sera une nouvelle piste à explorer et un prétexte à une nouvelle visite
    André Dufresne

    Objet : Re: Invitation Vernissage
    Bonjour Mr Dufresne,
    Je vous remercie de votre réponse.
    Je transmettrai à Mr Brault et à Mr le Maire votre message.
    Je voudrais aussi vous dire que  dans le cadre du 400ème anniversaire de la fondation de Québec nous vous avons transmis dans un tonnelet qui navigue sur le bateau " La Renaude "
    actuellement vers terre Neuve , des messages de sympathie.
    Le bateau  " La Renaude " doit arriver à Québec vers le 25 juin 2008
    Et les tonneaux seront remis à qui de droit.
    Sur notre tonneau il y a marqué Saint Jean d' Angély et Bignay ( C'est une commune à 6 km de Saint Jean d' Angély d'où comme les Saint Père , une famille Fallardeau est partie vers la Nouvelle France )
    Cette famille est revenue à Bignay l'an passé et ils habitent REPENTIGNY , tout proche de St Sulpice , paroisse jumelée avec St Jean d'Angély.
    Donc dans le tonneau il y a des messages pour St Sulpice , pour la famille Fallardeau et la famille Dufresne.
    D'autre part nous avons crée un site pour notre jumelage où nous mettons de nombreuses informations.
    Ce site est le suivant : http:// lacigogneetlecaribou.kaseo.com/
    Vous pouvez aussi nous transmettre des informations
    Recevez Toutes les amitiés de France et de St-Jean-d'Angély
    Michel MAZOUIN



    André Dufresne

    13/06/08 17:29
    Bonjour Monsieur Mazouin,
    Je ne pourrai être présent au vernissage, à mon grand regret.  Je vous souhaite un heureux événement et que la participation soit à la mesure de vos efforts.
    Je vous prie aussi de transmettre à Monsieur le maire, à Monsieur Brault et à tous ceux qui nous ont si chaleureusement accueillis lors de notre séjour parmi vous, nos salutations les meilleures.
    Merci de m'avoir transmis l'invitation.
    Salutations cordiales
    André Dufresne
    Association internationale des familles Rivard
    Laval, Québec, Canada


    De : michel et ninette
    Envoyé : 13 juin 2008 08:15
    Objet : Invitation Vernissage
    Cher(e) ami (e)
    A l' occasion du 400ème anniversaire de la Fondation de Québec par CHAMPLAIN
    L'association de Jumelage : VAL DE BOUTONNE-LOUISIANE-QUEBEC de Saint Jean d' Angély
    a le plaisir de vous inviter au vernissage de son exposition sur le QUEBEC
    Le VENDREDI 20 JUIN 2008 à 11H30 à La Chapelle des Bénédictines
    ( Derrière la Poste ) de Saint Jean d' Angély .
    Un pot d'amitié é sera offert par la municipalité de Saint Jean d' Angély.
    Pour une bonne organisation nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous faire connaître votre participation.
    Comptant sur votre présence nous vous prions de croire , Madame , Monsieur à l'assurance de nos meilleurs sentiments
    Pour le Conseil d' Administration
    Le Président, Michel MAZOUIN


     


    2 commentaires
  • Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

     

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Artiste plasticienne éclectique, Lydia Gouteux s’impose dans diverses créations : Sculptures, Techniques Mixtes, Photographies, Installations, Peintures.

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Chacune des ses œuvres exprime son lien avec l’Homme et la nature, soit par sa représentation soit par l’utilisation de différentes matières :

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Ecorce, lin, fibre de bananier……

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Formée en stylisme de mode à l’Institut Supérieur de Mode et diplômée des métiers d’Arts de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré-Paris, Lydia Gouteux travaille pendant quatre années le dessin textile dans les bureaux de tendance de mode de Paris « Carlin international », « La Maille », pour le prêt-à-porter « Biscote », « Basicos Studio » et pour les bureaux de dessin textile en mode vestimentaire Homme/Femme et ameublement « Docteur Style», « Caroline et Bettina», « Pesah Design,  Paris-New York » ; ses créations sont vendues en GrandeBretagne, Etats-Unis, Allemagne, Portugal, Turquie, Japon et bien sur en France<noxml:namespace ns="urn:schemas-microsoft-com:office:office" prefix="o"><o:p></o:p></noxml:namespace>

      Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Suite à la volonté de transmettre ses connaissances et de les faire partager, elle crée :<o:p></o:p>

    • - des ateliers de stylisme et de décoration intérieur, pour les jeunes et adultes,<o:p></o:p>
    • -   des ateliers de techniques mixtes en Arts Plastiques, au travers de Projets Actions Culturelles, en partenariat avec l’Education Nationale, <o:p></o:p>
    • -            des formations pour animateurs en Arts Plastiques

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit De même, depuis 2000, elle s’engage dans l’art thérapie auprès des hôpitaux et  collabore également à différentes entreprises artistiques.<o:p></o:p>

    - Costumière sur un court métrage  « Ainsi soit nous »  à Dieppe.<o:p></o:p>

    - Création du graphisme d’un décor lumineux projeté pour la pièce  « Mots d’elles »  de la Cie Hors de soi à Dieppe.<o:p></o:p>

    - Graphisme – illustratrice d’une carte postale poésie dans le cadre du Printemps des Poètes.<o:p></o:p>

    - Performance artistique lors d’un spectacle poésie dans le cadre du Printemps des poètes.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>Par ailleurs, son attirance pour l’art pluridisciplinaire lui fait adhérer à d’autres centres d’intérêts tels que le théâtre et la danse contemporaine dans l’optique d’art total. <o:p></o:p>

    Artiste plasticienne éclectique, Lydia Gouteux s’impose dans diverses créations : Sculptures, Techniques Mixtes, Photographies, Installations, Peintures.

     

    Chacune des ses œuvres exprime son lien avec l’Homme et la nature, soit par sa représentation soit par l’utilisation de différentes matières :<o:p></o:p>

    Ecorce, lin, fibre de bananier……

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Désormais, elle se consacre à sa création d’œuvres plastiques et depuis 1998, elle participe à diverses expositions d’Art contemporain<o:p></o:p>

     - « Autoportraits » avec l’Association  La Chambre d’amis.<o:p></o:p>

    - « L’écorce et le ciel » avec  Jeunes Artistes Dieppois Exposent (JADE).<o:p></o:p>

    - Exposition collective « La chambre » à la galerie : Le lieu dit,  à Rouen.<o:p></o:p>

    - Exposition vente au marché de l’Art Contemporain d’Arques-la-Bataille<o:p></o:p>

    - Sculpture résine : réceptacle de médaille en l’honneur des Canadiens à Dieppe.<o:p></o:p>

    - Exposition collective  « A corps de femmes »  à la Maison Jacques Prévert.<o:p></o:p>

    - Exposition  « Le littoral et la Forêt » dans le cadre d’Arpentez la ville à Dieppe.<o:p></o:p>

    - Exposition « les cabines s’amusent » à Sotteville les Rouen<o:p></o:p>

    - Exposition   « TISSAGES » (Art Contemporain et Art Traditionnel Marocain) à   « La   Galerie » à Dieppe<o:p></o:p>

    - Exposition dans le cadre de l’opération « arpentez la ville l’été » à Dieppe<o:p></o:p>

    - Installation  Sculptures et  Vidéo au Château d’Oléron (17)<o:p></o:p>

    - Exposition  « Attraction » (arts and crafts) à Saint Sulpice de Royan et Saint Jean d’Angély<o:p></o:p>

    - Exposition « De Natura » (Photographies) à la Bibliothèque de  Saint Jean d’Angély<o:p></o:p>

    - Exposition « Arts and Crafts » (sculptures, techniques mixtes) à la Bibliothèque et au « Radis Noir » de  Saint Jean d’Angély<o:p></o:p>

    - Exposition de photographies à l’espace informatique de Saint Jean d’Angély <o:p></o:p>

    - Exposition à La Galerie  « L’Atelier des Hallettes  » à Veules les Roses (76)<o:p></o:p>

    - Exposition au « Scorlion » de Saint Jean d’Angély<o:p></o:p>

    - Exposition à la « Galerie Michel » à St Hilaire de Villefranche (17)<o:p></o:p>

                      - Exposition à l’Office de Tourisme de Fouras (17)
     

    - Exposition à la MACIF à Niort (79)

    - Exposition à l'Abbaye de Trizay (Centre d'Art Contemporain) 17

    - Exposition à l'Espace "SMIP-MACIF" de Niort

    - Exposition à la M.A.A.F.

    - Exposition à la M.A.I.F.

    - Exposition à Groupama

    - Exposition à La Chapelle des Cordeliers de Parthenay

     et Prochaine à la Galerie Houdin de La Rochelle, puis la Galerie de Veules les Roses

                                                                                       Cyrille Grandcamp


    votre commentaire
  • Monique et François Champagne sont de passage à Saint-Jean-d'Angély

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Michel Mazouin a organisé une petite réception en leur honneur à l'office du tourisme

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

     
    Nous avons profité de la présence de plusieurs membres français du comité de jumelage pour présenter notre blog  
    et échanger nos  adresses e-mail... Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  

        Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Un petit discours de bienvenue en présence d'une représentante de la municipalité

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  

    en cadeau une mug souvenir et une bouteille de pineau

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    et un petit verre de pétillant de raisin !

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Vous connaissiez la galette charentaise ? Et bien maintenant vous connaitrez le broyé !

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Et qui veut goûter aux cerises ?

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    la discussion va bon train et nous échangeons sur nos deux communautés

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    des nouvelles de Saint-Jean et de Saint-Sulpice, ainsi va le jumelage

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    des projets de prochains voyages et de retrouvailles

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    on prend des nouvelles des uns et des autres de part et d'autre de l'Atlantique

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    des projets et des souhaits pour que le jumelage perdure et que les jeunes y participent

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    et que cette amitié entre les peuples grandisse

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    un beau bouquet bleu blanc rouge comme signe de bienvenue en Fance !


    votre commentaire
  • Un regard fertile<o:p></o:p>

    C'est dans "les yeux fertiles " de Paul Eluard que Ninette Mazouin a puisé  le titre de sa collection :  <o:p></o:p>

    Un visage à la fin du jour
    Un berceau dans les feuilles mortes du jour
    Un bouquet de pluie nue
    Tout soleil caché
    Toute source des sources au fond de l'eau
    Tout miroir des miroirs brisés
    Un visage dans les balances du silence
    Un caillou parmi d'autres cailloux
    Pour les frondes des dernières lueurs du jour
    Un visage semblable à tous les visages oubliés
    <o:p></o:p>

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    <o:p></o:p>De ses voyages, elle a rapporté des photos, dont elle s'inspire, mais surtout des souvenirs tout au fond de son coeur et au bout de son pinceau

    <o:p></o:p> Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Elle aime à peindre des personnages, les personnes, comme elle aime les gens

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Elle sait ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure et croquer à l'encre de chine ceux qui ont croisé son chemin<o:p></o:p>

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Un souvenir québécois de l'été indien
    et le regard qu'elle a su porté sur ses couleurs de feu
    <o:p></o:p>

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Ce regard-là, quand on l'a croisé une fois, on ne peut plus l'oublier

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Ninette a su nous accueillir dans l'intimité de son coeur et de ses œuvres<o:p></o:p>

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Merci au chat bleu d'Anne Danais de veiller sur les peintures de notre amie Ninette

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    Tes yeux dans lesquels je voyage
    Ont donné aux gestes des routes
    Un sens détaché de la terre

    Dans tes yeux ceux qui nous révèlent
    Notre solitude infinie
    Ne sont plus ce qu'ils croyaient être

                                           Paul Eluard

    FloN

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique