• Le fleuve Saint-Laurent surplombé par la ville de Québec

    Les nouvelles Filles du Roy sont bien arrivées à Québec ►   Clic !  


    votre commentaire
  • C'EST LE PREMIER JOUR
    DES FÊTES DE LA NOUVELLE-FRANCE SAQ
    (du 7 au 11 août)

    Le 7 août au bassin Louise à Québec

    16h00
    Arrivée des Filles du Roy à bord du voilier l'Aigle d'Or
    Quai Buteau dans le Bassin Louise à Québec

    Personnalités présentes :
    Sieur de Mezy (Claude Gendreau)
    Monseigneur de Laval (Alain Cournoyer)
    Mme de la Peltrie (Mélanie Girard du Musée des Ursulines)
    Enfants de Chœurs
    Cadets de la Marine (en costume de Carignan-Salières)
    Filles du Roy
    Stéphan Parent

    16h40
    Départ du mini-défilé vers Place de Paris

    17h00
    Cérémonie 

    19h00
    Défilé d'ouverture des Fêtes de la Nouvelle-France

    22h30 
    Grand feu Loto Québec 
    Thématique «l’amour en Nouvelle-France»

    Cérémonie d'accueil des Filles du Roy

    www.nouvellefrance.qc.ca


    votre commentaire
  • Au large avec les filles du capitaine

    La baie de Tadoussac

    >> Dimanche soir, vers 23h30, je me suis retrouvée dans une barque à moteur avec huit inconnus au milieu de la baie de Tadoussac. La balade a duré 10 minutes, tout au plus. Mais je me disais: ni mes années d'université ni mes 26 ans d'expérience comme journaliste ne m'ont préparée à une telle situation où je me sens en contrôle de rien.

    >> Cette barque nous a emmenés à bord de L'Aigle D'Or, le voilier qui transporte les Filles du Roy de Rimouski à Montréal, dans le cadre du 350e anniversaire de leur arrivée en Nouvelle-France.

    Cliquez ici pour lire l'article de Michèle Laferrière pour Le Soleil

    Vicky Michaud et le capitaine Yves Plante tiennent... (Photo Vicky Michaud)


    votre commentaire
  • Les Filles du Roy (1) - « Nous ne serions pas là sans elles »

    2.8 Les jumelées
    Les «nouvelles» Filles du Roy

    >> Les 36 Filles du Roy qui débarqueront à Québec le 7 août prochain pour commémorer l’arrivée du premier contingent arrivé en 1663 viennent de plusieurs régions du Québec et même de France. Elles ont entre 19 et 69 ans. Parmi elles, on trouve Marie Royal, qui personnifie son ancêtre Catherine Moitié. Cette dernière compte parmi ses descendants le patriote Denis-Benjamin Viger et Jacques Viger, premier maire de Montréal. Arrivant sur le voilier L’Aigle d’or, ces 36 figurantes seront les invitées d’honneur des Fêtes de la Nouvelle-France à Québec. En juin, elles ont d’abord parcouru plusieurs villes de France entre Paris et La Rochelle où se sont tenus plusieurs colloques historiques à l’initiative de la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs. Le 17 août, ces « nouvelles » Filles du Roy seront reçues dans l’ancienne demeure de Marguerite Bourgeoys, la Maison Saint-Gabriel à Montréal, pour un « grand bal des prétendants ». L’histoire ne dit pas si la démographie du Québec en sera à nouveau bouleversée.

    >> Il y a 350 ans, le premier contingent des Filles du Roy débarquait à Québec. Ces 800 Filles qui arriveront en une décennie à peine marqueront de leur empreinte indélébile le destin du Québec. Nous retraçons leur périple dans une série de trois articles.

     

    >> Trois siècles et demi plus tard, l’histoire se répète. Les 36 Filles du Roy du premier contingent arrivé en Nouvelle-France en 1663 s’apprêtent à nouveau à débarquer à Québec. Le 7 août prochain, 36 Québécoises fouleront le pavé du port de Québec, en mémoire de ces 36 « filles à marier » qui étaient parties de La Rochelle pour un voyage de deux mois et demi sur L’Aigle d’or, conduit par Nicolas Gargot de la Rochette dit Jambe de Bois.

     

    >> Comme dans les gravures de l’époque, les 36 figurantes qui s’apprêtent à personnifier chacune des Filles du premier contingent seront fraîches et disposes. Ce n’était pourtant pas le cas en 1663, dit l’historien et démographe Yves Landry, qui a recensé chacune des quelque 800 Filles qui ont fait la traversée pendant dix ans. « Le voyage, qui pouvait durer deux ou trois mois, était une épreuve terrible. Après deux mois dans la sainte-barbe, elles arrivaient en piteux état et parfois malades. Certaines mouraient même en chemin. » En 1667, après une autre traversée, 16 Filles durent être transférées à l’Hôtel-Dieu de Québec.

     

    >> Cela fait plus de vingt ans que ce chercheur de l’Université de Montréal qui vit aujourd’hui sur la terre de ses ancêtres, dans le Perche, est à la poursuite des Filles du Roy. Auteur du Répertoire biographique des Filles du Roy (Fides), Landry est en quelque sorte celui qui a sorti ces inconnues de l’ombre à une époque où elles ne soulevaient guère d’intérêt. Pourtant, ces Filles ont littéralement changé le destin de la colonie, dit-il.

     

    [...]

    Lisez tout l'article de Christian Rioux dans Le Devoir en cliquant ici

    Ecoutez Yves Landry parler des Filles du Roy :

     

    Les Filles du Roy (2) - Ni saintes ni guidounes

    >> Il y a 350 ans, le premier contingent des Filles du Roy débarquait à Québec. Ces 800 filles qui arriveront en une décennie, à peine, marqueront de leur empreinte indélébile le destin du Québec....

    [...]

    La suite de l'article de Christian Roux est sur Le Devoir, mais pour les abonnés seulement

     

    Les Filles du Roy (3) - Les mères de la nation?

    >> Il y a 350 ans, le premier contingent des Filles du Roy débarquait à Québec. Ces 800 filles, qui arriveront en une décennie à peine, marqueront de leur empreinte indélébile le destin du Québec....

    La suite de l'article de Christian Roux est sur Le Devoir, mais pour les abonnés seulement

    (Vous pourrez au moins lire le commentaire de Gilbert Pilleul...)


    votre commentaire
  • Les Filles du Roy à La Rochelle

    1. L'accueil du vendredi

    1.0 Accueil des Filles du Roy

    Trente-six filles du Roy de France à l'origine, jumelées à trente-six filles de la Reine d'Angleterre et du Canada présentement : cocasse, n'est-il pas ?

    La souveraineté a changé, certes,  mais nous avons accueilli ces filles-là comme si de rien n'était ! 

    1.1 Accueil des Filles du Roy

    - Allez, raconte !

    - Alors j'lui ai dit... pis il m'a répondu... et j'lui ai encore dit...

    1.3 Accueil des Filles du Roy

    - Vous avez fait bon voyage, madame ?

    - Oui mon père, mais j'suis ben contente d'être à nouveau sur un plancher qui n'branle pas comme celui de c'maudit bateau !

    1.4 Accueil des Filles du Roy

    Mais non, cette coiffe n'est pas de travers !

    Une coiffe convient à tous les âges : elle protège la tête du soleil, les cheveux de la poussière, les oreilles du vent; elle met en valeur le visage et souligne les expressions de la physionomie. (N'est-ce pas ?) 

    2. Les conférences du samedi

    Salle de l'Oratoire à La Rochelle

    2.1 Conférences à l'Oratoire

    - Pas mal comme endroit !

    - On est assises au moins. On va encore en entendre de belles sur nous. Je vais essayer de les retenir cette fois-ci ; c'est la dernière occasion. Après on mange, on joue la comédie, on déambule, on est bénites, on embarque pour rire, on visite notre expo, on dîne debout...

    - C'est ma foi vrai : on n'est pas encore couchées !

    2.2 Conférenciers à l'Oratoire
    • Irène Belleau, historienne, présidente de la Société d'Histoire des Filles du Roy

     

    • Gilbert Pilleul, historien, co-président de la Commission franco-québécoise sur les lieux de Mémoire Communs

     

    • Michel Robitaille, Délégué général du Québec à Paris

     

    • Sylviane Dulioust, adjointe au maire de La Rochelle

     

    • Denis Racine, avocat, co-président de la Commission franco-québécoise sur les Lieux de Mémoire communs

     

    • Maud Sirois-Belle, membre de la Commission franco-québécoise sur les Lieux de Mémoire communs et organisatrice du 350e anniversaire du premier départ des Filles du Roy

    2.3 I. Belleau & G. Pilleul
    2.5 Racine, Sirois-Belle
    2.7 Hubert Charbonneau

    9h30

    « Pionnières de la Nouvelle-France et Filles du Roy »

    Hubert CHARBONNEAU

    historien et démographe

    Programme de recherche en démographie historique, Université de Montréal.

    2.10 Jean-Paul Macouin
     

    10h

    « Filles parties seules avant 1663 et après 1673 »

    Jean-Paul MACOUIN

    généalogiste, membre associé de la Commission, section France.

    2.14 Marcel Fournier
     

    10h30

    « Les Filles parties de La Rochelle entre 1663 et 1673, Filles du Roy ou pas ? Et celles que l’on ne retient pas comme telles, que sont-elles, combien sont-elles ? »

    Marcel FOURNIER

    généalogiste-historien, responsable du Fichier Origine, membre de la Commission, section Québec.

    2.16 Tableau - origine des conjoints
    2.18 Tableau - les Filles du Roy, mères de la nation
    2.19 Didier Poton

    11h

    « Protestantisme en Poitou et départs vers la Nouvelle-France; enfants protestants enlevés et Filles du Roy de l’Ouest de la France »

    Didier POTON

    Professeur d'histoire à l'Université de La Rochelle, membre associé de la Commission franco-québécoise sur les Lieux de Mémoire communs, section France

    2.20 Romain Belleau

    11h30

    « Le Couvent de la Providence de La Rochelle, lieu de mémoire des Filles du Roy »

    Romain BELLEAU

    généalogiste, membre associé de la Commission, section France.

    2.21 Tableau : les filles de Saint-Joseph
    2.23 L'Oratoire transformé en Réfectoire
     

    3. Les lieux de mémoire

    Le jardin du Muséum d'Histoire naturelle

    3.1 Le jardin du Muséum d'Histoire naturelle

    Remise d'un cadeau-souvenir

    (Heu, qu'est-ce c'était ?)

    3.2 Cadeau
     
    3.4 Personnalités
    • Denis Racine, CFQLMC

    • Christian Rouvreau, président de Pays Rochelais-Québec

    • Maxime Bono, maire de La Rochelle

    • Marc Martin, président de France-Québec

    • Fabienne Thibeault

    • Michel Robitaille, DGQP

    3.6 Les Tambours et Cuivres

    Les Tambours et Cuivres de la Nouvelle-France

    3.15 Cuivre
    3.5 M-Ch Chaillou & I. Belleau
      Marie-Christine Chaillou (AGCF) et Irène Belleau
    3.7 Maxime Bono 3.8 Fabienne Thibeault
    Maxime Bono Fabienne Thibeault
    3.11
    3.12 Maud Sirois-Belle
    1663, départ des premières « Filles du Roy » vers la Nouvelle-France.
    Un départ « remarquable », une traversée « terrible », une arrivée « miraculeuse », avait auparavant rappelé Maud Sirois-Belle (à droite)
     
    3.13 Plantation de Rose-Québec
    3.14 Rose-Québec
    Plantation du rosier Rose-Québec
    3.18 Couvent de la Providence
    3.17 Couvent de la Providence
     

    4. La déambulation

    Trois arrêts pour trois tableaux vivants pour évoquer la vie des Filles du Roy en Nouvelle-France :

    1. Le difficile voyage en bateau vers le Nouveau Monde
    2. Le mariage et l'installation à la ville ou à la ferme
    3. Les enfants !
     
    3.21
      3.20 L' Oratoire
     
    3.23
     
    3.25
     

    5. L'embarquement symbolique du samedi

    4.2 Bénédiction

     

    4.1 Bénédiction

    La bénédiction

    (par un vrai curé)

     

    4.3 Embarquement
    4.7 Embarquement
    4.4 Embarquement
    4.5 Embarquement
    4.6 Embarquement
    4.9 Embarquement
     

    6. La tour de la chaîne

    4.10 Rodolphe
    4.12 Cuivre
    4.13 Personnalités
    4.19 Intronisation dans l'Ordre de Bon-Temps
    4.214.11 L'Ordre de Bon-Temps

    A nouveau des discours - les derniers - pour présenter, notamment, la nouvelle exposition de la tour de la Chaîne. (En fait la même, mais après avoir ajouté des panneaux explicatifs sur l'aventure des Filles du Roy.)

    Et puis il y a eu l'intronisation de plusieurs personnalités présentes dans l'ordre du Bon-Temps (instauré par un copain de Champlain pour occuper les longues soirées d'hiver...)

    4.22 Les trois tricornes étaient quatre...
     
    4.24 Expo  
    4.26 Expo  
    4.23 Expo
    4.27 Expo
    4.25 Exposition

     

     

     

     

    Les trente-six Filles du Roy, telles que représentées sur cette affiche, faite spécialement pour la circonstance au Québec et offerte à des mains bien choisies au fil de leur pérégrination.

    Chacune des filles tient un objet différent, symbolique de son rôle en Nouvelle-France.

    7. Le départ du dimanche

    5;1
    5.2
    5.4 Photo de famille
    5.5
    5.7
    5.9 Re-embarquement

    Les Filles du Roy natives de la Rochelle :

    • Marguerite ARDION.
      Départ à 27 ans

    • Catherine BARRE.
      Départ à 20 ans

    • Catherine GUILLOT.
      Départ à 17 ans

    • Anne LEPINE.
      Départ à 26 ans

    • Françoise MOISAN.
      Départ à 18 ans

    • Catherine MOITIE.
      Départ à 14 ans

    • Catherine PILLARD.
      Départ à 17 ans

    • Catherine Paulo.
      Départ à 18 ans

    • Jeanne REPOCHE.
      Départ à 21 ans

    • Marie REPOCHE.
      Départ à 31 ans

    • Marie TARGER.
      Départ à 21 ans.

    • Marie VALADE.
      Départ à 16 ans

    5.10 Re-embarquement
    5.12

    >> En 1668, Anne GAGNIER, une femme de la ville de Québec, fut désignée par l'Intendant TALON comme resposable du recrutement des Filles du Roy et de l'entreprise de peuplement de la Nouvelle-France. Elle se rendit plusieurs fois en France afin de participer au choix des recrues qui présentaient le meilleur potentiel d'adaptation au contexte particulier de la Nouvelle-France.

    >> Elles devaient apprendre comment gagner leur vie honorablement. Pour ce faire, elles apprirent à préparer le pot-au-feu, à faire la lessive à la rivière, à coudre ou à raccommoder, à filer la quenouille... bref à devenir "femmes de colons", à tenir un ménage et à élever des enfants, le tout uniquement "en français du Roy".

    5.13
    5.15
    5.16
    5.19 Les tambours et fifres d'Aunis-Saintonge

    >> Comme la population de la colonie était majoritairement composée d'hommes, le choix des prétendants ne manquait pas pour les nouvelles arrivantes. Selon les historiens, certaines négociaient leur union avec âpreté, ce qui explique les nombreuses annulations avant le mariage.

    >> Marie de l'Incarnation écrit, en parlant des hommes :

    "Les plus avisés commencent à faire une habitation un an avant de se marier parce que ceux qui ont une habitation trouvent un meilleur parti. C'est la première chose dont les filles s'informent, et elles font sagement, parce que ceux qui ne sont point établis souffrent beaucoup avant d'être à leur aise."

    5.20
     
    5.22 Jean-Marc Desbois 5.21 Au spectacle de Jean-Marc Desbois
    5.17 A la revoyure les filles !

    BON VOYAGE DE RETOUR !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique