• Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • As-tu lu le dernier opus de Peter Schön sur les cuisines de Weimar ?
      • Oui, mais j'ne l'ai pas aimé : c'était trop kitsch
      • Kitsch, Schön ?
    • J'adorais l'opéra
    • J'adorais m'habiller pour aller à l'opéra
    • Quel opéra de Karlheinz Stockhausen préférais-tu ?
      • Le dernier
      • Pourquoi ?
      • Parce que, ouf, c'était le dernier !
    • Comment s'instituèrent les quatre opérations ?
      • Noé, ce fut l'addition (une brebis + un bélier)
      • Caïn, la soustraction (Vlan : plus d'Abel)
      • Jésus, la multiplication (des pains)
      • Satan, la division (Adam, Eve, Dieu)
    • Sont-elles maîtrisées ?
      • En arithmétique, oui
      • En Humanité, non
    • L'opération Overlord avait été over-préparée, évidemment...

    Les réflexions ►

    Au Commencement il n'y avait rien.

    L'opération "Création du Monde" fut-elle une sacrée opération ou une opération sacrée, ou les deux ?

    L'ambivalence fut le cas pour l'opération du Saint-Esprit !

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • Suis-je riche ou suis-je pauvre ?
    • Tout est relatif : je suis riche par rapport à l'aide ménagère que j'emploie, mais pauvre par rapport à n'importe quel joueur de foot de la Ligue 1 dont la richesse est assurée par les millions de smicards qui se privent pour aller voir un match de ces mercenaires ou leur acheter un maillot pour que leur gamin frime avec !
    • Rime riche, rime pauvre : c'est la rime riche qui tient le haut du pavé
    • La famille pauvre est devenue une famille modeste, alors qu'elle peut la ramener grave tout en étant modeste !
    • La famille riche reste la famille riche, alors qu'elle peut être modeste tout en étant riche !
    • Cet aliment est riche en oligo-éléments
    • Cet autre est pauvre en sel
    • Uranium enrichi, uranium appauvri : l'enrichi est plus efficace, l'appauvri est plus maniable.

    Les réflexions ►

    Au Commencement la richesse n'existait pas ; la pauvreté non plus puisqu'il y avait tout à construire. Ou, plus exactement, les milieux naturels étaient suffisamment "riches" pour que les diverses formes de vie apparaissent et se maintiennent. Ensuite ce fut à chaque espèce vivante (dont l'Homme) de faire les bons choix pour que la vie perdure et se fortifie — ou pas.

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • Le Monde du Silence
    • Les Relais du Silence
    • Silence, Hôpital
    • On mange en silence
    • Vous pouvez garder le silence
    • Silence, on ne s'entend plus
    • La parole est d'argent et le silence est d'or
    • "Faites du bruit" = une des pires phrases fréquemment entendues, dites par les animateurs pour d'jeuns (ou moins d'jeuns). Le bruit à outrance a endommagé bien des tympans et accru le pourcentage des dialogues de sourds...
    • Silence ! on tourne !
    • "Oh Tonio, t'as bien vissé le silencieux ?"
      "T'inquiète, j'vais vite le réduire au silence, le gonze."

    Les réflexions ►

    Au Commencement était le Verbe. Pas du tout : au Commencement tout était silencieux !

    Après, ça s'est bien gâté...

    Il n'y aurait pas de musique sans les silences (enfin, peut-être que si, car il y a beaucoup de musiques dans lesquelles il n'y a pas la respiration des silences, comme d'ailleurs dans des conversations. Des gens ont besoin d'une "musique" de fond pour accompagner leurs conversations ; "autrement on s'ennuie" disent-ils...)

    Avec les énièmes commémorations d'événements tragiques et les discours qui vont avec, j'ai envie de dire "Fermez vos gueules, faites silence ; soyez dignes et ne vous donnez pas en spectacle."

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Sic !
    • Je crois
    • Je crois aux esprits
    • Je crois en Dieu
    • Heu... Je ne sais pas si je crois en Dieu
    • Mais je crois toujours au Père Noël !
    • Je crois que...
      Je crois que la Bourse va remonter
    • Je crois que la République ressemble trop à un supermarché
    • Je crois à la supériorité du chat...

    Les réflexions ►

    La notion de croyance semble être aussi vieille que l'humanité.

    Je regarde le soleil, et je crois qu'il se lève le matin à un bout de l'horizon et se couche le soir à l'autre bout de l'horizon. Que devient-il la nuit ? Je crois qu'il voyage dans le centre de la terre ! Pourquoi pas ? La mythologie japonaise le croit aussi. Ah, Amaterasu, la déesse du soleil, qu'il a fallu faire sortir de sa grotte, par la ruse ! (Sinon, pas de jour ; on aurait été contraint de s'éclairer à la bougie 24 heures sur 24 !)

    A partir de là, on a envie de croire à n'importe quoi. Le problème est peut-être davantage l'envie de la croyance que la croyance elle-même. Je crois qu'il y a un dieu unique ; j'ai envie de croire qu'il y a une multitude de dieux. Ou l'inverse. Ou rien du tout.

    Je crois que le PSG va gagner le championnat de France de balle au pied ; j'ai envie de croire que ce sera Bordeaux ou Nantes ou Bar-le-Duc ou...

    Je crois qu'il va pleuvoir ; j'ai envie de croire que le soleil va briller.

    Jusqu'ici ce n'est pas forcément un problème.

    Mais quand l'un dit "Je crois que j'ai raison" et que l'autre dit également "Je crois que j'ai raison", le conflit peut surgir et éventuellement être violent : les guerres de religion en sont un malheureux exemple.

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Oyez !
    • La Terre est la planète où habite, entre autre, l'espèce humaine
    • La terre est le sol sur lequel marche cette espèce humaine-là qu'on apelle l'Homme
    • La terre est le sol sur lequel poussent des plantes, paissent des animaux qui servent de nourriture à tout le monde, y compris l'Homme
    • La terre est le sol qui sert de fondation aux maisons de l'Homme, et des profondeurs duquel on extrait des roches et des liquides dont on se servira
    • La mer est l'origine de toutes les espèces vivantes
    • La mer mériterait bien d'avoir sa majuscule pour s'appeler la Mer
    • La terre aurait bien mauvaise mine si la mer ne lui avait pas fourni toutes ces formes de vie qui rivalisent entre elles
    • La mer commence à avoir mauvaise mine à cause de toutes les cochonneries que lui balance la terre...

    Les réflexions ►

    La Terre est ronde et bleue ; c'est joli
    La terre est solide ou friable, cela dépend de l'endroit

    La Mer est ronde et bleue aussi (c'est surtout elle que l'on voit de l'espace parce que c'est elle qui prend le plus de place...)
    La mer est liquide ; cela permet aux bateaux de flotter et de transporter l'Homme à l'autre bout de la terre !


    (Est-ce que la terre empêche la mer de couler hors de la Terre ?)

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • "Si vis pacem, para bellum" (Si tu veux la paix, prépare la guerre. Vielle maxime romaine qui devait avoir cours bien avant, de part le monde)
    • "Guerre et Paix" (Le roman de Léon Tolstoï accouple ces deux inséparables)
    • Tu veux la guerre ? Approche ! (La testostérone parle)
    • C'est un vrai va-t-en-guerre !
    • Allez, on va faire la paix (sous-entendu : c'est moi qui ai gagné, donc je peux bien t'accorder un peu de répit...)
    • Le Ministère de la Guerre a été remplacé dans certains pays par le Ministère de la Défense. Mais quand on va quand même faire la guerre ailleurs, comment doit-on appeler ce ministère ?
    • Une conférence de la paix vient après une guerre. Pas de guerre, pas de belle conférence !
    • Le prix Nobel de la paix a été accordé à des hommes d'Etat qui venaient de faire la guerre ou qui allaient la faire...
    • Un conseil de guerre peut aussi déboucher sur la paix...

    Les explications ►

    La guerre fait paradoxalement partie du système de survie de l'homme. Il semble qu'il faille faire la guerre aux autres pour que, soi-même, on ait des chances de survivre.

    Mais la paix fait super envie, surtout à Noël !

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • Liberté, égalité, fraternité (Ah, un slogan...)
    • Il faut faire preuve de fraternité (On se rabiboche ?)
    • Dans chaque entité fraternelle, la fraternité s'arrête où commence la rivalité...
    • Vive la fraternité des citoyens (tant qu'on n'est pas tombé dans une guerre civile)
    • La fraternité fonctionne par familles, et au-delà par clans (les Horace et les Curiace, les Montaigu et les Capulet) ; cela implique l'exclusion de qui n'est pas dans le groupe concerné...
    • C'est beau la fraternité !

    Les explications ►

    La fraternité semble être une vertu. Mais... les combats fratricides commencent aux origines, réelles ou légendaires de l'humanité : Abel et Caïn, Remus et Romulus. On y rajoute les familles ordinaires. Cela peut se passer très bien ; cela peut se passer très mal. Entre frères et soeurs les rapports sont sans doute plus forts, dans un sens positif ou négatif, que dans un groupe humain lambda, mais les mêmes problèmes existent. La notion de fraternité ne contient pas en soi de vertu...

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Câlisse !
    • En avant la musique !
    • C'est toujours la même musique
    • J'aime la musique classique / Je n'aime pas la musique classique
    • J'essaie de comprendre la musique contemporaine / Je fuis la musique contemporaine
    • Ah, de la musique militaire !
    • Je travaille en musique / Je n'aime pas travailler en musique
    • La musique est interdite dans l'atelier
    • Plus fort, je n'entends pas la musique / Moins fort, je ne suis pas sourd
    • La musique adoucit les mœurs...

    Les explications ►

    La musique (mousikê tekhnê) était l'art des muses. Celles-ci intervenaient dans les banquets des dieux pour les charmer, les divertir, adoucir leurs mœurs qui n'étaient pas vraiment douces pour nombre de dieux.

    La musique que nous entendons n'est plus une mais divisible : une partie peut encore s'apparenter à l'art des muses, mais d'autres parties ont tendance à exciter les dieux plutôt qu'à les calmer !

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Câlisse !
    • "Nous l'allons montrer tout à l'heure" (La Fontaine - Le loup et l'agneau) = tout de suite
    • Je l'ai vu tout à l'heure = il y a un moment
    • Je vais faire ça tout à l'heure = un peu plus tard
    • A tout à l'heure ! = à plus tard
    • Tout à l'heure elle allait très bien = il n'y a pas longtemps
    • Tout à l'heure elle a sonné à la porte = plus tôt dans la journée
    • "Je veux que vous y alliez, reprit la mère, et tout à l'heure" (Charles Perrault - Les Fées) = immédiatement 

    Les explications ►

    Tout à l'heure a changé de sens au fil du temps :

    • Le premier sens était immédiatement
    • le deuxième dans un moment
    • le troisième il y a un moment

    La durée entre le temps T et le "tout à l'heure" (qu'il soit dans le présent ou le passé) est très variable.

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Sic !
    • "La langue de Molière" = le français
    • "L'astre du jour" = le soleil
    • "L'astre au front d'argent" = la lune (Lamartine)
    • "Le conseiller des grâces" = le miroir
    • "Les coussinets d'amour" = les tétons
    • "Les belles mouvantes" = les mains
    • "La jeunesse des vieillards" = la perruque
    • Le plancher des vaches = le sol
    • Le meilleur ami de l'homme = le chien
    • Il n'a pas toute sa tête = il est fou
    • Tout le monde n'y avait vu que du feu = rien vu
    • [Le joueur] va se repositionner à sa place (dixit un commentateur sportif) = se replacer
    • Les maisons existantes ne seront pas déconstruites (FR3) = démolies = seront conservées
    • Le/la préposé(e) à la distribution du courrier = le facteur/la factrice
    • Une travailleuse du sexe = une prostituée
    • sous l'emprise de l'alcool = soûl
    • Le mis en examen = l'accusé
    • Un lieu de privation de liberté = une prison
    • Une personne en situation de handicap = un(e) handicapé(e)
    • Son pronostic vital est engagé = on pense qu'il risque mourir
    • Son pronostic vital n'est plus engagé = on pense qu'il ne va pas mourir tout de suite...

    Les explications ►

    La périphrase sert à ne pas dire les choses directement, à ne pas appeler un chat un chat. (De peur de se faire griffer ?)

    L'intention n'est pas la même à l'époque classique (où c'était un effet de style) et à notre époque quand le vocabulaire n'est pas maîtrisé et que l'expression n'est plus aussi libre. On est passé de la poésie au politiquement correct en passant par la méconnaisance du vocabulaire.

    CQFD
    AlC

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique