• Journal du 09 août Proverbe du jour : "Ciel pommelé et femmes fardées sont de courte durée." C'est très exactement la situation du ciel, vue ce matin. Hier soir il y avait quelques cirrus dans le ciel et ce matin de jolis petits moutons tout blancs : l'annonce d'un front qui ne nous a pas surpris, car c'est justement en bordure de celui-ci que nous cherchions à aller. Bien sûr il y fait moins chaud, le ciel est couvert et il a même plu un petit peu tout à l'heure mais on a du vent portant. On a réussi à apercevoir une voile qui fait sensiblement la même route que nous, juste à portée de jumelles. Un ou deux essais de liaison VHF ont été faits sans succès ; le bateau n'est peut-être pas en veille. Il nous a rejoints ce bateau, et on le connait : il était parti trois heures avant nous de Horta et il va à Caen ; on a fait grosso modo la même route ; depuis on en cherche d'autres à l'horizon. C'est le festival des nuages aujourd'hui, on en voit de toutes formes et de toutes sortes ; après on essaye de comprendre ce qui se passe et ce n'est pas simple. On continue notre cure gastronomique : ce midi rôti de porc et ratatouille faite au bateau ; on a déjeuné tard mais c'était bien bon. Bonjour à tous nos amis et familles et à demain. Merci Ari, les Montréalais sont sur la liste des envois ; bises à toi. Signé Annie. Nous sommes passés de la saison estivale méridionale à la bretonne. La température a bien baissée et nous avons récupéré un petit crachin bien de chez nous. Heureusement ça n'a pas duré bien longtemps ; juste pour nous rappeler que l'on est sur la route du retour. D'ailleurs nous ne sommes pas les seuls : deux voiliers aperçus aujourd'hui ; voilà bien longtemps que ce n'était arrivé. Bon ! Ciao à tous les amis. Signé Yves. Avel Breiz par 42° 11.55 N et 21° 52 W

    votre commentaire
  • Journal du 08 Août Proverbe du jour : yapas, Si ! voir paragraphe 3 Bonjour à tous, bises à toutes. Les jours se suivent et se ressemblent. Soleil, un bon petit vent, mais la houle qui devient croisée rend les mouvements du bateau moins réguliers.Quelques passages de dauphins, un cargo au loin, on ne peut pas dire que l'on soit beaucoup dérangés. La nav est relaxe, grand largue, 10 n de vent, Avel Breiz file ses 6 n bien tranquille. La cantine reste toujours superbe, si je vous dis que tout va bien à bord, vous ne serez pas surpris. Signé Yves. Il faudrait ajouter pour faire quelques jaloux qu'on ramène un bon morceau de jambon des montagnes portugaises et que c'est sacrément bon à l'heure du déjeuner. Le vent n'est pas trop contraire à nos (noirs) desseins et nous faisons des sessions très studieuses de météo. Fait toujours beau, on doit être en été et on aimerait y rester encore un moment. Bonjour à tous et bon courage à ceux qui ne sont ni en retraite ni en vacances, on pense à eux. Ari je n'ai pas avec moi le courriel de PetL j'ai oublié de le copier, transmets le leur ou envoie le ici. Bises, Annie. Après une petite sieste, (et oui c'est mon occupation principale à bord en dehors des nuits évidemment, où je dors bien aussi), je prends la suite. Annie parle de lire, mais moi j'ai arrêté après m'être aperçu que je lisais pour la quatrième ou cinquième fois la même page. Les conditions de navigation permettent une certaine oisiveté, autant en profiter. Et si cela continue, on risque d'avoir une petite avance dans notre planning, mais soyons prudents, je ne suis pas superstitieux (cela porte malheur) ET comme dit l'autre "c'est à la fin de la foire que l'on compte les bouses". (c'est délicat comme dirait Christian). On va regarder les fichiers Grib pour vérifier qu'une petite dépression ne nous arrive pas par derrière et perturbe notre bel équilibre. A bientôt à tous. Signé Loïc Avel Breiz par 41° 02 55 N et 24° 03.6 W

    votre commentaire
  • Objet : Journal du 07 Août Journal du 07 Août Proverbe du jour honteusement emprunté au concombre masqué : "Mieux vaut de la rigueur dans la confusion que de la confusion dans la rigueur". (à méditer pour le prochain coup de vent) Bien des choses à toutes et à tous, des bises à tous nos amis et même aux autres. Une première journée complète, une rotation de quarts et le rythme est reparti ; on fait la sieste dès que... à l'ombre quand le soleil tape trop dur, Avel Breiz a revêtu son spi et taille sa route à 6 Nds vers le NE ; la route prévue devrait nous faire passer largement au NO du cap Finistère mais rester en bordure du front qui barre l'Atlantique pratiquement du 40 N 50 W aux côtes d'Irlande, en gros au sud des dépressions éventuelles. Pas encore de visiteurs mais la ligne traîne sagement derrière : si des thons avaient la bonté de se laisser tenter par notre leurre, cela me permettrait de ne pas être trop nul vis a vis des copains qui dans le secteur se font, habituellement, un plein de congélateur en quelques jours. Et en plus cela améliorerait l'ordinaire, on en est pas encore à taper dans les réserves de boulgour mais quand même. Il est 18 H 00 TU, je remonte juste d'une nouvelle sieste et le vent nous fait faire maintenant du travers et les quelques nuages qui adoucissaient la température ont maintenant laissé place à un beau soleil qui tape dur, il faut vraiment que j'envisage la pose d'un bimini. Tout va bien, ne changeons rien. signé Loïc Bonjour à tous, on a assez bien commencé côté gastronomie: rôti de porc froid mais goûtu avec haricots verts version gourmands, frais et quelques patates pour caler les estomacs; on ne se plaint pas. Le vent pourrait être un tantinet plus nerveux ; on ne se plaindrait pas non plus, mais patience, ça peut venir...Le danger immédiat ce sont les coups de soleil ; je commence à comprendre pourquoi dans les BD l'essentiel du mobilier de pont réside dans les transats, la sieste étant l'activité principale; heureusement qu'il y a des moments plus sportifs pour se redonner du punch. Pour Michèle, merci de ta réponse, essaye tout de même de jeter un oeil, le maniement des greffiers est délicat, ils ne sauront pas faire ; merci encore pour ton aide et bonnes baignades. Un grand salut à tous et à bientôt signé Annie. La nuit a été très douce, le quart agréable. Pas de lune, nuit très noire donc, ciel très étoilé. Aujourd'hui le soleil tape fort on recherche les zones d'ombre. Voici maintenant deux baleines qui nous croisent à deux cents mètres, mais trop rapides pour sortir les appareils photos ! Tout va béné. signé Yves. Avel Breiz par 40° 15.3 N et 26° 28.5 W

    votre commentaire
  • 07/08/08 23:49 objet : La Renaude - news Bonjour nous revoilà, Partis de La Rochelle à 4, repartis de Sao Miguel à 5, repartis de Gaspé à 8, repartis du Québec à 4, repartis de Horta à 3 et de Sao Miguel toujours à 3 puisque Frédérick a remplacé notre fils Michaël qui est reparti travailler pour payer la retraite de son père, c'est animé !!!!! Surtout qu'il a fallu se débarrasser à Horta de 2 équipiers (passagers). Enfin maintenant nous sommes en famille avec un québecois jeune papa (5 mois) et compétent. La fatigue va se faire sentir car les quarts à 3 c'est dur ! Mais La Renaude sent l'écurie et dès que Eole nous accompagnera elle filera vers sa maison, maison, maison ........ Elisabeth, Christian et Frédérick

    votre commentaire
  • Journal du 06 Aout Tout Plein de grosses bises, Une semaine que je n'avais pas pris la plume, cela voulait dire gros farniente, nous avons profité de Horta pour ne rien faire ou presque, visiter, se baigner, réparer deux trois bricoles. Pour tout dire nous avons repris la mer en début d'après midi, cap La Rochelle. Il était temps de partir, Yves commençait déjà à regarder le prix des marinas à l'année, et nous rencontrons ici plein de copains, à croire que Horta est la banlieue rochelaise, il en arrive tous les jours, alors un pot à chaque fois et cela risque de tourner à la croisière éthylique, alors fuyons. Un peu de moteur pour se sortir de l'anticyclone (et oui il est encore ici, pas étonnant que vous ne l'ayez pas encore en france) et "normalement" on doit toucher du vent portant pendant quelques jours. Les premiers mini 6.50 en course doivent commencer à arriver par ici donc on va veiller avec une attention particulière pour les éviter car les pauvres doivent être en triste état après trois dépressions sévères et du près pratiquement depuis Les Sables. News: Les Dauphins sont de retour... signé Loïc Bien difficile de s'arracher d'un pays comme celui là. Et dire qu'il reste encore plein d'iles que nous n'avons pas explorées! Juré, nous reviendrons! signé Yves. Nous passons au large des îles qui sont au Nord; San Jorge qui a l'air d'un grand dragon de profil et d'une grosse tortue de face ; et nous arrivons en vue de Graciosa qui sera la dernière avant le large ; ces îles donnent envie de les visiter toutes, et c'est sûrement vrai qu'il faudra y revenir. Maintenant il y a du boulot: apprendre le Portugais et potasser les livres nautiques pour dénicher les mouillages les moins connus. Y'en a bien pour tout l'hiver. On vient juste de voir un dos de baleine et son souffle; évidemment ils l'ont vue avant moi puisque je suis en train d'écrire ce message; ça a beau être gros les baleines, on a à peine le temps de les apercevoir qu'elles sont déjà parties. Bon, j'y retourne des fois qu'il y en ait d'autres. Bien des bises à tous les amis. signé Annie. Avel Breiz par 38° 50.9 N et 28° 24.7 W

    votre commentaire
  • Bonjour, Nous nous sommes débarrassé des équipiers qui lors d'un amarrage A LA MAIN ont démarré le moteur et défoncé l'arrière d'un autre bateau. Heureusement, seul le bib de survie a été endommagé et notre bateau n'a rien. Nous avions de gros problèmes de sécurité avec un équipier. Maintenant, nous avons un équipier québecois charmant, compétent et jeune papa. Nous partirons tous les trois à La Rochelle que nous avons hâte de rejoindre pour y retrouver notre famille, nos amis et la terre ferme ... Nous vous ferons parvenir régulièrement des nouvelles jusqu'à La Rochelle. Christian et Elisabeth

    votre commentaire
  • Suite chrono... d'après les arrivées chez moi Claude l’Angérien Journal du 30 Juillet Pensée du jour : « Je croyais faire un voyage, finalement c'est le voyage qui me fait ». Tout plein de grosses bises à toutes et à tous et même aux autres. Il est 10 H 00 TU, 9 H 00 heure locale, après une nuit en tous points pareils aux quatre jours et nuits passés, vent arrière, houle, etc. Nous passons à environ une quinzaine de milles au sud de Florès ; pour le moment celle-ci se fait désirer ; chacun scrute la ligne d'horizon avec le soleil dans les yeux pour être la ou le premier à crier "Terre !" et surtout ainsi avoir droit à la double ration de Tafia. Je reprendrai la plume dès que... On a vu Florès, c'est Yves le premier, les oiseaux sont aussi revenus, nous avons vu un banc de poissons volants qui est passé derrière le bateau, et même le dos d'un cétacé (une baleine ou un rorqual ?). On a même eu pendant quelques heures un réseau téléphone, miracle de la Technique. Une grosse bise particulière à Titouan et Malo, Merci pour le mail, demandez à Papa de vous ouvrir une boite aux lettres personnelle, comme cela vous pourrez m'écrire directement. Signé Loïc Quel spectacle ! des centaines de goëls marins planant dans le creux des vagues dans une ronde incessante sans pratiquement de battement d'ailes. Nous qui n'avions plus vu d'oiseau depuis plusieurs jours… Amusant ces poissons sauteurs passés au-dessus de la ligne de traîne (depuis le temps qu'on la trimbale, elle a au moins servie à quelque chose !). Aujourd'hui, pas de bricolage, pas de matelotage, mais musique ! C'est bien après avoir vu la première terre depuis Saint-Pierre ! Tout baigne, il fait très beau, chaud, on pense beaucoup à la douche promise à Horta. Signé Yves Florès est un gros gâteau marin surmonté d'une bonne couche de chantilly ; c'est du moins ce que j'en ai vu. On se fatigue beaucoup à regarder les vagues s'agiter tout autour ; il faut organiser des quarts de sieste et se trouver des idées de menu originales ; la galère ! Avel Breiz est un sacré bon bateau, qui nous laisse faire toute cette agitation sans protester. Bientôt une île inconnue (de moi), et c'est un vrai bonheur de découvertes à venir toutes proches maintenant. Des bises, bon courage à ceux qui travaillent, et des bises. Signé Annie. Avel breiz par 39° 02.9 N et 30° 39.47 W __________ Information NOD32 3303 (20080728) __________ Ce message a été vérifie par NOD32 Antivirus System. http://www.nod32.com Et... Journal du 31 Juillet Pensée du jour : « Je croyais faire un voyage, finalement c'est le voyage qui me fait ». Tout plein de grosses bises à toutes et à tous et même aux autres. Il est de bonne heure ce matin et nous faisons route vers Faial. Nous venons de recevoir, à la rédaction, une nouvelle étonnante, en directe de l'agence de presse "Ariane" de la belle province, source d'information généralement bien informée, qu'elle en soit ici remerciée. Je vous livre cette info telle que nous l'avons reçue, il paraît qu'à TF1 les journalistes doivent procéder ainsi. Pour les dauphins, j'ai vérifié : ils sont en grève générale, cinq des six syndicats principaux sont "en tabarnak", pour citer Olivier Saudanleau, le chef de la LCR (la Ligue Contre les Requins). Les revendications sont, en vrac : amélioration du pouvoir de sardine, garantie du CDM (le contrat à durée de migration), très menacé par Sharkozy (jeu de mot, shark=requin en anglais, celui là est trop beau pour que je prenne le risque qu'il soit pas compris, et du coup tombe dans les oubliettes), président le la République des Requins. Nous sommes arrivés à Horta en début d'après midi. Formalités faites, nous nous sommes occupés de nous, une bonne bière fraîche, et une douche hollywoodienne, super, c'est enfin les vacances. Ne vous étonnez pas si le journal ne paraît pas pendant quelques jours, nous allons récupérer et faire du tourisme comme le pékin moyen ; nous reprendrons notre délire quotidien dès que le jour du départ sera fixé, en attendant Peter nous attends. Signé Loïc Très heureux d'être arrivé à Horta ; temps superbe, c'est les vacances ! Programme : terrasse de café et restau, à ce rythme on pouvoir tenir un moment. Bises signé Yves Au cas où d'aucuns ne connaîtraient pas Peter, nous dirons que Peter est à Horta ce que Ti Beudeff est à Groix.Tout le reste serait littérature donc je stoppe ici et j'envoie des bises anticyclonales à tous et toutes. signéAnnie. Avel Breiz en stand bye bye à Horta. __________ Information NOD32 3303 (20080728) __________ Ce message a été vérifie par NOD32 Antivirus System. http://www.nod32.com

    votre commentaire
  • Journal du 25 Juillet Proverbe du jour : « Bateau dans le clapot, bobo mal de dos ». Ce matin il fait beau ! Enfin, on va penser à panser nos plaies : Annie, qui n'a pas l'habitude de rester assise sur un siège humide qui a tendance à remonter quand tu veux descendre, va pouvoir réparer les meurtrissures de sa personne malgré l'utilisation de coussins très efficaces. Yves, qui ne sait plus s'il doit s'asseoir sur la fesse gauche ou sur la droite, attend avec impatience que la susnommée émerge de son sommeil post-quart pour lui faire le petit massage quasi quotidien qui lui fait tant de bien. (Pourvu qu'ils n'y prennent pas goût, les stocks de pommade n'ont pas été calculés en conséquence). Moi, ça va ; j'ai découché de ma couchette avant "machine à laver essoreuse" pour squatter le carré. Ma nuit a été suffisamment réparatrice pour que je puisse prendre le dernier quart avec en prime un lever de soleil dans l'étrave (encore quelques belles photos) et dans les yeux évidemment. Merci Vuarnet, les Ray Ban sont interdites à bord ! J'attends un peu pour ordonner un séchage des vestes de quart ; il sera interdit de sortir les matelas (l'expérience, y a qu'ça de vrai !). Il est maintenant 18 H 00 TU, grand soleil, première journée complète. Comme cela jusqu'aux Açores, ce serait inespéré ! On y croit, les miracles ne sont tout de même pas que pour les autres. signé Loïc Certes, le brassage méthodique et permanent des viscères finit par être franchement désagréable au bout de 24 heures, et on n'a pas encore trouvé le bouton arrêt de la machine à laver. On est privés de dauphins depuis deux jours et c'est un peu triste, un océan où qu'on voit pas qui habite dedans. Sinon, aujourd'hui, il ne manque que le sable pour faire plage ; il est un peu trop en dessous pour qu'on aille en chercher. On a sorti les shorts et la crème solaire. Les Açores approchent et on en attend un peu de repos, des paysages, des échanges amicaux avec les autres barjots qui font la traversée, et pour ma part quelques kilomètres à pied pour user mes souliers. Des bises à tous les amis, voisins et du rab de bisous à ma fistone, Signé Annie Oui on profite à plein du beau temps. Cette nuit, j'ai passé un quart super agréable, avec ciel complètement dégagé et étoiles, voie lactée, lever de lune orangé, tout bien quoi ! De plus j'ai eu droit à la compagnie d'un oiseau dans le cockpit, venu là sans doute pour se reposer. Signé Yves Avel Breiz par 41° 58.670 N et 43° 25.73 W __________ Information NOD32 3298 (20080725) __________ Journal du 26 Juillet Proverbe du jour : « Yapas... » Bien le bonjour à toutes et à tous et aux autres aussi. C'est fou comment, quand il fait beau, que le vent est juste ce qu'il faut pour avancer sans violence inutile, on a l'impression que cela a toujours été ainsi ; on oublie vite le froid la brume et la pluie. Bref, une journée comme on aimerait en avoir plus souvent, et même tous les jours si possible. Une seule petite visite des dauphins, mais comme on était en train de tester des configurations de voiles improbables, nous n'en avons pas profité. On est maintenant au plus simple, asymétrique seul, qui vit sa vie au gré de la houle qui l'envoie bord sur bord, mais qui nous tire à 5 nœuds avec un vent arrière de 8 nœuds réels. C'est pas Versailles mais cela permet de faire route sans stress. Signé Loïc Ben oui c'est tout cool ! Afin que l'on ne s'ennuie pas, le pitaine nous fait un exercice digne des Glénans : sortir le spi, rentrer le spi, génois en ciseaux, envoyer l'asymétrique. Résultat nécessité d'une bonne bière, car l'exercice dans ces latitudes chaudes, ça donne soif ! A part ça nous voilà avec une belle houle longue de l'Atlantique. Signé Yves Avel Breiz par 41° 30.04 et 40° 30.2 W _________ Information NOD32 3300 (20080725) __________ Journal du 27 Juillet Proverbe du jour : « Y vaut mieux avoir essayé et n’avoir pas pu que n'avoir pas essayé et se dire j'aurais dû ». Bien le bonjour aux autres, à toutes et à tous aussi. On a essayé toutes les combinaisons de voiles possibles pour faire du presque vent arrière sans que le bateau ne roule bord sur bord. Résultat : hyper classique, asymétrique seul ou avec un petit bout de GV ou GV et génois réduit (pour ne plus s'accrocher au radar) en ciseaux. En conséquence 6 nœuds en journée et 5 nœuds la nuit route directe, on a bien fait d'essayer, cela confirme que les bonnes vieilles recettes ont encore cours. Très belle journée, soleil et petit vent invitent à la farniente. Afin d'éviter le désœuvrement, notre « gentil organisateur » nous a fait une démonstration de bricolage. Démontage barre à roue. On a faillit lui piquer pour jouer au cerceau, mais il n'a pas voulu. Autrement cache-cache avec le soleil pour éviter de ressembler aux homards que l'on a tant apprécié au Québec! Vive les vacances. Signé Yves Bonjour à tous/toutes ; l'été continue sur la mer, heureusement qu'il y a un peu d'ombre sous le panneau solaire. Après les prouesses bricoleuses de notre cap’tain et les démonstrations pédagogiques susnommées, on va passer à des séances de matelotage. J'ai beaucoup de retard à rattraper sur le chapitre. Le calme olympien de l'Atlantique (pour le moment) nous autorise des essais gastronomiques et c'est bien agréable ; mais on attend toujours le thon qui devait s'accrocher à la ligne gréée en permanence. Les dauphins se font plus discrets, on a beau siffler et chanter tous azimuts, ça ne les enchante pas beaucoup. On commence à entendre parler espagnol ou portugais à la VHF. On se rapproche. Bon vent à tous les navigants et bonne plage aux amis qui sont à terre. Bises Signé Annie Avel Breiz par 40° 57.167 N et 38° 06.162 W Mer Belle. AVEL BREIZ / voici la 4ème suite, après le 21, 25, 27 et ici le 28 Journal du 28 Juillet Proverbe du jour : « Commander c'est se mettre au service des autres pour les mener là où il est bien qu'ils aillent ». Tout plein de grosses bises à toutes et bien des choses à tous les autres. Il fait encore beau... mais comme tout ne peut pas être parfait (à part... ceux qui me connaissent bien complèteront) la mer s'est un peu formée et nous donne une houle de 3/4 arrière propice à balader Avel Breiz qui, vent arrière, ne peut s'appuyer et a tendance à jouer les bouchons. J'aurais bien abattu plus Sud mais le cap'tain adjoint préfère ne pas s'écarter de la route, au risque de soumettre notre équipière préférée à une révision du contenu de son bol alimentaire. (Mais peut-être est-ce volontaire... pour l'endurcir ?) Ce matin il reste moins de 400 MN du but d'étape. Si tout se maintient, dans trois jours cela sentira le havre mais on va longer d'abord l'île de Florès et faire la dernière journée avec des terres en vue. Ce midi repas sur la terrasse, (le « coquepite » en Français du certif.), les Anglais diront cockpit mais la traduction de baignoire me semble trop calquer la réalité que je préfère « coquepite » et si ce mot n'existait pas maintenant c'est fait. Na !!! Enfin, je disais donc une salade avec le peu du frais qu'il nous reste et du thon (en boîte, le frais se fait attendre). Tout va bien il nous reste du vin. Annie est du modèle économique, elle ne boit du vin qu'aux escales mais du bon. Il nous reste aussi du fromage et de la mozzarella, qui n'a de fromage que le nom, et qui aurait dû finir à la mer si je n'avais pas autant de respect pour le poisson qui risque de le manger (il n'a pas mérité ça même s'il dédaigne l'appât que je lui ai fabriqué avec amour hier, brillant à souhait, style perruque de Jannick). Signé Loïc La nuit dernière, j'étais de premier quart ; celui-ci nous offre une nuit très noire car la lune ne s'est pas encore levée. Avec le beau temps de ces jours derniers, nous avons un ciel étoilé, c'est superbe ! De plus avec un petit vent de 10 nds, Avel Breiz sous spi asymétrique et retenue de baume, dévale la houle en se déhanchant d'un balancement régulier. On y ajoute le souffle chaud du vent, on se croirait dans les alizés (enfin ce que j'en imagine) Que du bon, que du bonheur j'vous dit ! A bientôt. Signé Yves PS : Jean Marc, sois gentil de remplacer Michel qui doit partir en vacances, pour la diffusion du journal auprès des copains, merci. Résumons la leçon de vocabulaire : roulis c'est bâbord / tribord ; tangage c'est avant/ arrière, bon ; et quand c'est les deux en même temps c'est comment que ça s'appelle ? et un p'tit cachet de Mercalm pour avoir les yeux à peu près en face de ce qu'on veut regarder. Sur le plan de la pensée pure on en est aux grandes généralités :"c'est grand la mer" dit le capitaine ; "oui" répond l'équipier avec émotion, "on est loin de tout et de tous" ; et j'essaie de poser le doigt sur la bonne touche. Il fait un beau nuageux, on voit que l'océan est bien rempli d'eau, les dauphins font toujours la tête, ou alors les copains des bateaux de devant nous les ont gardés pour eux. une légère paresse s'installe, alors que je dois réviser le nœud de chaise, les très hautes pressions ont un effet amollissant sur le navigateur (en l'occurrence la navigatrice) ; mais allez savoir pourquoi, c'est beau. Mes amitiés et des bises à vous tous et toutes, à ceux qui nous écrivent et même aux autres ; Ari, je t'informe que je suis en train d'apprendre à dormir debout, ce qui est un comble, moi qui avais du mal des fois à dormir couchée. Signé Annie Avel Breiz par 40° 24.44 N et 35° 48.78 W Mer Belle à peu agitée. __________ Information NOD32 3303 (20080728) __________ Journal du 29 Juillet Tout plein de grosses bises à toutes et à tous. Avel Breiz trace sa route vers Faial, toujours 5/6 noeuds sous génois seul, un peu de houle arrière qui déséquilibre souvent mais pas de grosses frayeurs. Après vérifications, notre éolienne a décidée de se mettre au repos. Je trouvais qu'elle tournait avec trop de facilité pour qu'elle fournisse un gros travail. C'est confirmé, elle ne charge rien, alors autant la stopper, cela fera un bruit de fond en moins. Il nous faudra par contre faire tourner le moteur une heure par jour pour équilibrer notre consommation électrique (ordi. + pilote). Le régulateur ne réagit pas assez vite pour barrer à la houle et nous fait faire de trop fortes embardées, alors plutôt que rester à la barre on confie le travail à l'électronique. Une grosse bise tout particulièrement à Brigitte et Pierrot. Demain devrait se faire en vue des côtes de Flores, que nous allons contourner par le Sud. Horta normalement après demain. Signé Loïc Bonjour à vous tous, on approche et on est sortis des grandes solitudes : deux bateaux croisés cet après-midi, en moins d'une heure; ça se bouscule ! C'était l'anniversaire de notre cap’tain préféré, alors on a essayé de fêter un peu ça entre deux passages de houle, c'est à dire toutes les 15 à 20 secondes ; mais on y arrive. L'arrivée de la vague sur l'arrière du bateau est impressionnante au début mais, depuis deux jours, on s'y est faits. Demain on devrait apercevoir la première terre depuis Saint-Pierre, on vous dira tout cela. Bises à tous et une belle à Ari. Signé Annie Depuis quelques jours, nous avions le sentiment d'être au centre de l'Atlantique : cette grande houle qui se répète inlassablement, et l'absence de bateau, d'oiseau. Même les dauphins nous délaissent. Oui le capitaine a pris un an de plus ce jour ; il a l'air de l'assumer tranquillos, mais c'est quand même pas banal de fêter son anniversaire au milieu de l'Atlantique au voisinage du 40ème Nord et Ouest. Bises à mes petits. Avel Breiz par 39° 39.9 N et 33° 06.14 W Journal transmis par Claude…l’angérien

    votre commentaire
  • 28/07/08 19:29 objet : La Renaude position lundi 28 juillet Bonjour, Arrivée à Horta à 16H par temps toujours idéal, repartons demain sans doute pour Punta Delgada. Notre position à 16H00 TU ce lundi 28 38°31.800 N 28°37.530 W Salutations et A+ 29/07/08 22:51 objet : La Renaude - news Bonjour, Nous venons de repartir de Horta (à 17H) en famille puisque sur le bateau nous ne sommes plus que les 3 RENAUD. Nous arriverons à SAO MIGUEL à Punta Delgada entre 14H et 16H. Temps superbe un vent de 15 noeuds un peu de houle et le regret de ne pas avoir passé plus de temps dans ce port merveilleux. position à 20H45 TU ce mardi 29 juillet 38°18.705 N 28°14.900 W salutations à tous 30/07/08 20:26 objet : La Renaude est a Punta Delgada Bien arrivés. Quelques jous pour trouver à nouveau un équipage avant le départ pour La Rochelle le 7 aout. On commence à sentir l'écurie, ouf ! Bises et amitiés à tous Elisabeth

    votre commentaire
  • 27/07/08 14:17 objet : La Renaude position Bonjour, Temps idéal. Nous examinons Flores de près. Nous pensons nous arrêter un jour à Horta (demain), puis repartir le lendemain matin vers Punta Delgada où nous devrions arriver le lendemain dans l'après-midi. Notre position à 12H30 TU ce dimanche 27 39°10.150 N 31°26.510 W Salutations et A+

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique