• « L’Hermione » va prendre de la hauteur

    L'Hermione

    >> Le bateau, rouvert à la visite depuis le 10 février, va recevoir sa mâture complète au cours du premier semestre. Première étape : le 9 mars prochain.

    [...]

    >> Alors que le chantier a rouvert ses portes au public il y a une semaine, après un mois de fermeture, et la réorganisation du circuit de visite, la première grande échéance est programmée le 9 mars avec la pose d’un bas-mât de 27 mètres de haut. « Le 15 juin, l’ensemble de la mature sera posé. » Suivra ensuite, sur plusieurs mois, l’installation du gréement courant, soit 16 mètres de cordage.

    [...]

    Cliquez dans le titre pour lire l'article de Thierry Châtellier dans Sud-Ouest


    votre commentaire
  • Escales aux Etats-Unis en vue pour l'Hermione

    > Le voyage de l'« Hermione » sur la côte est des États-Unis se précise. Sur l'écran de sa tablette numérique, Jean-François Fountaine, qui en revient, fait défiler des dizaines de photos. Des gratte-ciel qui plongent dans la mer, des quais géants pour flâner, des grands voiliers qui paradent le soir sans raison particulière… Des images époustouflantes à l'échelle des rives de la Charente. Annapolis, Baltimore, Philadelphie, New York, Newport et enfin Boston. Soit les futures escales américaines de la frégate, prévues entre juin et juillet 2015.
     
    > Cheville ouvrière de l'aventure « Hermione », le Rochelais Jean-François Fountaine vient de passer une dizaine de jours sur la côte est pour repérer les ports historiques susceptibles d'accueillir l'« Hermione ».

    Baltimore, Philadelphie, New York… la frégate sera fêtée
    dans plusieurs ports de juin à juillet 2015.

    Les escales américaines de l'Hermione (New York)

    votre commentaire
  • Après avoir été entreposés pendant plusieurs semaines au sec, deux éléments de la mâture ont été posés :

    • le bas-mât de misaine
    • et le mât de beaupré

    Rochefort : "L'Hermione" prend de la hauteur

    >> « L'Hermione » flottait déjà, elle a pris hier de la hauteur. Sous un ciel radieux, mais surtout sans un souffle de vent, le premier des trois tronçons du mât de misaine (très exactement le bas-mât du mât de misaine, pour les puristes) a été posé à l'avant de la frégate. Sous les yeux de plusieurs centaines de personnes, le grutier a d'abord soulevé la pièce de 23,50 m de haut et pesant 5 tonnes avant de la placer à la verticale au-dessus du navire. Pendant quarante-cinq minutes, ce fut ensuite au tour des gréeurs d'accompagner le mât pour qu'il traverse les trois ponts.

    Aura-t-on remarqué que les petits pavillons sur la hampe du mât de pavillon à la poupe de l'Hermione correspondent aux lettres H.E.R.M.I.O.N.E dans le code alphabétique des signaux ? Aura-t-on aussi remarqué que, ce jour-là, la ribambelle a été montée à l'envers et qu'il faut lire de bas en haut ? Lol !


    1 commentaire
  • Premières armoires livrées pour « L'Hermione »

    Les meubles de l'Hermione

    84 pièces de mobilier sont en fabrication dans les lycées de la région.

    "Arrivés tout droit de Bretagne, quatre petits meubles ont été livrés, jeudi, à l'association Hermione La-Fayette. Il s'agit de quatre armoires hautes, destinées à équiper les cabines des maîtres, à l'avant du faux-pont. Fabriqués par les élèves du lycée Jean-Moulin de Plouhinec (Finistère) ces quatre meubles sont parmi les premiers d'une longue série."

    Lisez l'article d'Agnès Lanoëlle du journal Sud-Ouest en cliquant dans l'image ►


    votre commentaire
  • Cachez cette frégate que nous ne saurions voir !

    Des grilles et des palissades de peur que les touristes ne paient plus ! Il y aura pourtant encore le chantier et l'intérieur de l'Hermione qui justifieront les tickets d'entrée. Dans la foulée on pourrait aussi bâcher la Corderie Royale, non ?

    P1060059 [1024x768]
    P1060062 [1024x768]
    P1060065 [1024x768]
    Un comité citoyen réclame des comptes

    PS : Un article de Sud-Ouest à lire sur ce sujet (cliquez dans la dernière image) :

    Un comité citoyen réclame des comptes

    Le comité Arsenal - en cours de création - proteste contre les nouvelles barrières qui occultent le chantier et demande des comptes à l'association.


    3 commentaires
  • Après une soirée agitée, une nuit dehors au milieu de la Charente, l'Hermione est tranquillement rentrée à l'aube.

    01-P1050915
    Voir taille réelle

    Autour de la forme Napoléon III, le samedi matin à l'aube. l'atmosphère était bien différente de celle de la veille. Ce n'était plus la kermesse, mais une nouvelle opération technique délicate qui avait son intérêt en elle-même, et qui fut bien maîtrisée.

    Le grand bateau-porte ne s'est pas coincé, les remorqueurs étaient bien coordonnés ainsi que le personnel au sol. Il y avait beaucoup de spectateurs malgré l'heure matinale, et ce fut la satisfaction de voir une frégate bien garée, et qui restait encore visible aux yeux de tous pour quelques jours... !

    Il n'y a plus qu'à mettre les mâts et le reste... et à rétablir le chemin de Charente qui passe sur les deux bateaux-portes. Les grenouilles nous tiendront au courant !


    votre commentaire
  • La ville de Rochefort avait vu grand pour la sortie de la coque de l'Hermione sur la Charente. L'armée de l'air, la gendarmerie, la police avaient été mobilisées, trois parcs de stationnement temporaires installés à la périphérie de la ville, et bien sûr la circulation automobile interdite au centre ville et aux abords du fleuve. 50 000 spectateurs étaient attendus. Les chiffres ont sans doute été atteints.

    Cette première sortie de la frégate avait été jumelée avec la fête annuelle de la ville. Pourquoi pas mais... le bateau n'est pas terminé. La sortie sur la Charente était d'abord une nécessité technique : la forme de radoub qui avait servi de cale de construction n'était pas assez profonde pour la suite des opérations consistant à mâter, gréer et lester le bateau. Il fallait opérer un transfert vers l'autre forme de radoub/cale de construction. Ce n'est que dans deux ans que le bateau sera autonome et pourra naviguer. Il faut espérer que la véritable sortie sera plus solennelle par rapport au symbole représenté par cette "frégate de la liberté" dont le projet n'était pas d'en faire un bateau de jeu de construction dans un parc d'attractions.

    Le défilé costumé dans les rues de Rochefort

    04-P1050671
    Voir taille réelle
    Les marins du bagad de Lann-Bihoué participaient adéquatement à la fête ; un matelot géant en roseaux, la tête penchée ; des bateaux en papier en guise de chapeaux sur des têtes d'enfants et de grands ; des pulls rayés en blanc et bleu-marine ; des gens en tricornes ou coiffes du XVIIIe siècle. 02-P1050651
    Voir taille réelle

    La parade des bateaux sur la Charente

    Des vieux gréements se sont montrés sur le Charente : gabarre de rivière construite à clins, répliques des trois chaloupes de l'Hermione et voiliers divers, pas trop âgés quand même.

    Le trois-mâts Belem était arrivé la veille et garé au port de commerce. La rencontre de l'Hermione, achevée de construire et du Belem se fera peut-être un jour !

    Un bateau bien intéressant : Lola of Skagen

    "Voilier de haute mer avec gréement de cotre aurique"

    17-P1050732
    Voir taille réelle

    Les trois chaloupes de l'Hermione, de couleur noire et jaune, étaient pourvues de rameurs et rameuses qui s'étaient entraînés avant !

    Ces chaloupes sont gigognes de façon à prendre moins de place sur le pont du bateau-mère. Les trois sont opérationnelles depuis plusieurs mois.

    32-P1050777
    Voir taille réelle

    La première sortie de l'Hermione

    25-P1050749
    Voir taille réelle
    29-P1050761
    Voir taille réelle
    34-P1050789Voir taille réelle
    35-P1050792

    Trois écrans géants avaient été installés sur les rives de la Charente de façon à ce que le maximum de personnes puissent assister à la sortie de l'Hermione de la forme Louis XV. La sonorisation allait de pair avec l'image : elle aussi était géante !

     

    Le pari de réussir la sortie était risqué : le bateau-porte fermant la forme double Louis XV n'avait jamais été manoeuvré depuis son installation. (Sans doute de peur de ne pas pouvoir le réinstaller en cas de problème, de voir l'eau du bassin s'écouler à marée basse et l'Hermione atterrir sur la vase !)

     

    Il a fallu s'y prendre à trois fois : pomper l'eau du bateau-porte pour qu'il flotte, puis le remplir à nouveau parce qu'il montait de travers, et ainsi de suite. Heureusement la troisième fois a été la bonne ! Les bateaux de lamanage ont pu remorquer le bateau-porte d'une part et la frégate d'autre part.

     

    Une fois sur la Charente, se sont déployées des structures plus ou moins en forme de mouettes gonflées à l'hélium, au-dessus du pont de la frégate.

     

    Elles s'ajoutaient au grand pavillon blanc flottant à la poupe, sur lequel étaient écrits les noms des milliers de personnes qui avaient payé pour cela.

     

    Moment émouvant lorsque l'Hermione s'est retrouvée au milieu de la Charente, pour celles et ceux qui suivent sa construction depuis quinze années !

    42-P1050817
    Voir taille réelle

    Quatre danseuses en culotte et maillot Petit-Bateau nous rappelaient que Rochefort faisait la fête. (Clin d'oeil plutôt que vérité historique par rapport au rôle de la véritable Hermione !)

    Quant à la chanteuse que l'on devine à gauche et que l'on voit plus bas, il vaut mieux l'oublier... Les chanteurs des Vents Marine auraient été davantage à leur place !
     

    Si vous trouvez que la figure de proue, joliment faite au demeurant, ressemble à un Playmobil et que le bateau a des couleurs Lego, nous pouvons vous comprendre. Ce serait les peintures d'origine. Cependant les gravures de l'époque de l'Hermione et de ses soeurs ne montrent pas la même chose...

    L'allure du lion n'est certes pas d'origine. Les lions anglais montraient les dents. Les lions français se contentaient de grimacer. Ce lion-ci ferait un beau modèle de peluche pour les petits enfants !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chanteuse, ses musiciens, et la chanson créée spécialement pour l'occasion ? Non, non, nous n'en parlerons pas !

    Les danseuses avaient enfilé une sorte de marinière et faisaient des signaux qui n'étaient pas de détresse !

     


     

    60-P1050862
    Voir taille réelle
    63-P1050904
    Voir taille réelle

    Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, Marquis de La Fayette attendait la suite des opérations !

    Ira-t-il à Boston dans deux ans ?

    Ce soir-là, l'Hermione allait dormir à la belle étoile au milieu de la Charente, devant l'entrée de la forme Napoléon III, que la première Hermione ne pouvait pas connaître.
     

    64-P1050882-001
    Voir taille réelle

    votre commentaire
  • Rochefort a fêté l'Hermione ►vendredi 6 ►samedi 7 ►dimanche 8 juillet

    Association Hermione-La Fayette
    Rochefort fête l'Hermione

    Après sa sortie du vendredi soir et une bonne nuit de sommeil, l’Hermione était fin prête à glisser dans la forme de radoub Napoléon III le samedi matin. Comme le grand bateau-porte était d’excellente humeur, il s’effaça pour la laisser entrer avec l’aide des lamaneurs qui maîtrisèrent bien la manœuvre.

    Beaucoup de spectateurs avaient afflué sur le site malgré l’heure matinale, pour admirer une frégate qui avait de l’allure, bien qu’elle n’eût encore ni mâts ni voiles !


    votre commentaire
  • Rochefort : l'«Hermione» vogue enfin

    L'Hermione vogue enfin

    Vendredi soir, la frégate a été mise à flot. Tout s'est bien déroulé, sous le regard de 50 000 curieux

    "Hier soir, à 19 h 40 précises. Rochefort frémit, car l'instant H arrive. Dans sa forme de radoub, l'« Hermione » a fini de patienter ; d'un coup, des dizaines de milliers de spectateurs cessent de trépigner. Au même moment, Madeleine du Chatenet savoure l'instant en silence. Elle est la descendante directe d'Auguste de Traversay, l'un des trois gardes de la Marine présents à bord de l'« Hermione » en 1780, lorsque La Fayette emprunta le navire pour soutenir les insurgés d'Amérique."

    Cliquez dans l'image pour lire la suite de l'article de Thomas Villepreux dans le journal Sud-Ouest


    votre commentaire
  • Rochefort : « L'Hermione » se souvient du 4 juillet 1997

    À deux jours de la mise à flot de la frégate « L'Hermione » dans la cité de Colbert, rappel de son lancement, le jour de la fête de l'Indépendance américaine.L'Hermione se souvient du 4 juillet

    Voilà quinze ans, jour pour jour, le lancement officiel de la reconstruction de « L'Hermione » était célébré à Rochefort. En 1780, la frégate originale transportait un illustre passager vers les États-Unis : La Fayette. Aujourd'hui, à deux jours de sa mise à flot dans la Charente, la réplique promène du rêve et de l'amitié.

    « L'idée de refaire le voyage de La Fayette est incroyable et plaît beaucoup aux Américains, qui prennent cet homme courageux pour exemple. » Ces propos, tenus en 2008 par l'ambassadeur des États-Unis en France, n'ont fait que confirmer les liens entre les deux pays. Mais Craig Roberts Stapleton n'est pas le seul à titiller la fibre franco-américaine. En première ligne, l'association Hermione-La Fayette s'y emploie depuis sa création, voici vingt ans.

    L'article Thomas Villepreux pour le journal Sud-Ouest est à lire en cliquant dans l'image.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique