• Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • Suis-je riche ou suis-je pauvre ?
    • Tout est relatif : je suis riche par rapport à l'aide ménagère que j'emploie, mais pauvre par rapport à n'importe quel joueur de foot de la Ligue 1 dont la richesse est assurée par les millions de smicards qui se privent pour aller voir un match de ces mercenaires ou leur acheter un maillot pour que leur gamin frime avec !
    • Rime riche, rime pauvre : c'est la rime riche qui tient le haut du pavé
    • La famille pauvre est devenue une famille modeste, alors qu'elle peut la ramener grave tout en étant modeste !
    • La famille riche reste la famille riche, alors qu'elle peut être modeste tout en étant riche !
    • Cet aliment est riche en oligo-éléments
    • Cet autre est pauvre en sel
    • Uranium enrichi, uranium appauvri : l'enrichi est plus efficace, l'appauvri est plus maniable.

    Les réflexions ►

    Au Commencement la richesse n'existait pas ; la pauvreté non plus puisqu'il y avait tout à construire. Ou, plus exactement, les milieux naturels étaient suffisamment "riches" pour que les diverses formes de vie apparaissent et se maintiennent. Ensuite ce fut à chaque espèce vivante (dont l'Homme) de faire les bons choix pour que la vie perdure et se fortifie — ou pas.

    CQFD
    AlC

    votre commentaire
  • Treizième conférence de la saison 2015/2016 de l'UTL-MO :

    le lundi 25 janvier 2016, à 15h00
    à l'Eldorado de Saint-Pierre d'Oléron

    UTL-MO

    Le tourment de la guerre, pourquoi tant de violence ?

    Le serment des Horaces (Jacques-Louis David)

    Après le succès de sa conférence du 12 octobre, c'est maintenant un nouveau sujet qui sera traité par Jean-Claude Guillebaud, mêlant sa propre expérience de reporter de guerre à son talent d'analyste :

    La violence n'est pas seulement un « problème » d'actualité, ni même une réalité historique aux contours nets.

    Lire la suite...

    Conférencier : Jean-Claude Guillebaud

    Journaliste, écrivain et essayiste


    votre commentaire
  • Assemblée générale 2016 de Pays Rochelais Québec
    Local de PRQ
    Mais plutôt à la ferme du Petit Brouage à La Rochelle, le samedi 16 janvier à 14h30 !

    votre commentaire
  • Henry Ford et sa Ford T14 janvier 1914 :
    Naissance du "fordisme"

    >> Le constructeur automobile américain Henry Ford instaure une nouvelle méthode de travail: le montage à la chaîne. Grâce à cette innovation, le temps de construction de la Ford "T" est considérablement réduit : il passe de 6 heures à 1h30. La productivité de l'usine est multipliée par 4. L'ouvrier est désormais statique et assemble les pièces qui défilent devant lui, le Fordisme est né. (L'Internaute)

    + article Wikipédia dans l'image


    votre commentaire
  • Les exemples ►

    A suivre ou à éviter !

    Voyons...
    • Le Monde du Silence
    • Les Relais du Silence
    • Silence, Hôpital
    • On mange en silence
    • Vous pouvez garder le silence
    • Silence, on ne s'entend plus
    • La parole est d'argent et le silence est d'or
    • "Faites du bruit" = une des pires phrases fréquemment entendues, dites par les animateurs pour d'jeuns (ou moins d'jeuns). Le bruit à outrance a endommagé bien des tympans et accru le pourcentage des dialogues de sourds...
    • Silence ! on tourne !
    • "Oh Tonio, t'as bien vissé le silencieux ?"
      "T'inquiète, j'vais vite le réduire au silence, le gonze."

    Les réflexions ►

    Au Commencement était le Verbe. Pas du tout : au Commencement tout était silencieux !

    Après, ça s'est bien gâté...

    Il n'y aurait pas de musique sans les silences (enfin, peut-être que si, car il y a beaucoup de musiques dans lesquelles il n'y a pas la respiration des silences, comme d'ailleurs dans des conversations. Des gens ont besoin d'une "musique" de fond pour accompagner leurs conversations ; "autrement on s'ennuie" disent-ils...)

    Avec les énièmes commémorations d'événements tragiques et les discours qui vont avec, j'ai envie de dire "Fermez vos gueules, faites silence ; soyez dignes et ne vous donnez pas en spectacle."

    CQFD
    AlC

    votre commentaire