• Une Saintongeaise de Pons à Montréal

    Mardi 06 Janvier 2009

    <script type="text/javascript"> OAS_AD('Left'); </script>

    La Pontoise Claudia Maurin s'est installée au Québec

    <script> OAS_AD('Position1'); </script>

    Dans la série des jeunes Pontois qui vivent à l'étranger, voici aujourd'hui Claudia Maurin, après Vincent Castanet à Cardiff (notre édition du 25 décembre).

    Claudia, qui est née en 1972, a suivi l'école primaire à Pérignac puis le collège et le lycée de Pons où elle a obtenu un bac en section économique.

    Après une année de droit à Bordeaux , elle a passé et réussi le concours de secrétariat administratif de la Police nationale. Et en 1992, elle est entrée à la préfecture de police de Paris où elle est restée jusqu'en 1997.

    En 1996, elle a épousé Frédéric (qui travaille dans l'informatique) et trois filles sont venues agrandir la famille, Camille, Valentine et Laura.

    En 2004, la société où travaille Frédéric - qui possède une filiale au Canada - lui a offert la possibilité d'être muté à Montréal et d'accéder à de nouvelles fonctions.

    Un grand pays attirant

    Le Québec est une province francophone, et Claudia avoue leur attirance pour ce grand pays et leur envie de découvrir un autre continent.

    Elle parle aussi du fait que le Québec étant une province francophone, l'intégration et l'adaptation étaient plus faciles pour les enfants qui avaient alors 3, 5 et 7 ans.

    Et même si l'on y parle français, ce qui manque le plus (hormis les proches), ce sont les produits auxquels ils étaient habitués, notamment en ce qui concerne la nourriture. Les Québécois ne cuisinent pas comme en France et les plats tiennent bien au corps. Le vin est cher car il est taxé et importé. Par ailleurs, le système de santé français est beaucoup plus performant que celui en vigueur au Québec.

    Mais les bonnes choses de ce pays résident particulièrement dans une réelle qualité de vie, avec une belle maison dans une zone résidentielle, à proximité de la forêt et du Mont Saint-Bruno (à quinze minutes de la maison) où ils pratiquent le ski en famille pendant l'hiver.

    Claudia souligne qu'au Québec la vie est beaucoup moins stressante qu'en France. Elle apprécie le climat, les grands espaces et la gentillesse des habitants. Son petit mot de fin d'année était le suivant : « Pour nous, ce sera un Noël blanc : la neige est déjà au rendez-vous ici avec plusieurs dizaines de centimètres qui se sont accumulées depuis début décembre.

    Pendant les fêtes, nous avons été invités par des amis québécois. L'ambiance est toujours très conviviale et nous découvrons les plats locaux.

    Avec notre famille, nous allons échanger les voeux en utilisant notre webcam, cela nous permet de nous sentir moins loin d'eux. »

    Auteur : Propos recueillis par Nadine Julliard


    Tags : Pays Rochefortais Saintonge International Amérique du Nord pérignac pons


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :