• Tintouin chez les Papous de Bruno Baverel

    Tintouin chez les Papous de Bruno Baverel

    Bruno Baverel est infirmier psychiatrique, après avoir commencé sa vie comme guitariste en montant son propre jazz-band avec une bande de copains de lycée issus d'un groupe éphémère, "Gros Baigneur", dans les années 1970, puis comme guitariste du groupe "Facteur Cheval".

    Il est également passionné de planche à voile, et de judo.

    Il voulait sortir un disque. Mais le sort en décidera autrement ; il se lance en 2006 dans l'écriture, et troque sa guitare contre la plume. Il écrit alors "Lieutenant indigène",

    «Je suis le lieutenant Mohammed Aouach : j'ai été tué pendant la bataille de Reims, alors que nous étions là depuis trois semaines avec ma section du 1er tirailleur algérien, afin d'empêcher les troupes allemandes de prendre possession de la ville. Depuis, je suis ici en Champagne, entouré de mes frères d'armes morts au combat. Nous avons été rapatriés des divers cimetières militaires alentours où nous étions disséminés jusqu'en 1923, et nous voilà pour l'éternité, nos vieux os d'anciens combattants tout blanchis désormais, à attendre que ça se passe.
    Aujourd'hui, c'est une sacrée surprise ! Mon arrière-petite-fille, Séverine, vient me rendre visite. Elle est là, au-dessus de moi, étonnée de voir ce prénom, Georges, qui était celui de son oncle qu'elle n'a pas connu, gravé sur une croix latine. Elle qui s'attendait à trouver un Mohammed sur une stèle musulmane, elle en est pour ses frais ! Tout ça c'est la faute à l'ami Alphonse, mais il faut dire que Marie, son arrière-grand-mère, est fautive aussi ! J'y reviendrai plus tard !
    - Mohammed ça fait trop arabe ! Alphonse a raison de t'appeler Georges ; c'est quand même plus joli !
    Moi bonne pâte, je ne disais rien, amoureux que j'étais ! Remarque, je ne m'en sortais pas si mal : imagine que cela fût Ignace ou Innocent ! Ah, innocent je l'étais complètement en ce temps-là ! Marie m'aurait fait faire n'importe quoi pour ses beaux yeux verts...»

    puis "Etienne et les sirènes" en s'inspirant de personnages ayant réellement existé (Etienne Bourron était son arrière grand-père).

    Etienne Bourron, seize ans, observe un superbe brick aux grandes voiles claires et carrées gréées sur leurs vergues, sa brigantine gonflée de vent arrière. Le bois de ses mâtures et le chanvre de ses cordages tranchent avec le blanc de la coque et de la voilure. Il s'approche tranquillement. Bientôt, Etienne peut voir flotter, à l'arrière, le pavillon britannique alors qu'il jette l'ancre à quelques encablures.
    Nous sommes en 1863, ce jour-là, le jeune homme fait tremper quelques balances à crevettes au bout de la digue empierrée où il retrouve, habituellement, les pêcheurs du village. Ce voilier va changer sa vie...
    Bruno Baverel raconte la vie romancée de son arrière-grand-père originaire de Saint-Nazaire-sur-Charente (17), marin d'exception et pilote de la flotte durant plus de quarante années sur tous les océans du globe.

    Soudain le bosco se met à crier :
    - Papa Jean-Louis à tribord ! Interloqué je tourne la tête pour découvrir un aileron bleu noir inquiétant, qui croise dans notre sillage.
    - Ben oui, Etienne, les gars de la course au large surnomment le requin «papa Jean-Louis», m'explique t-il.
    - T'auras au moins appris ça mon gars, mais ne me demande pas pourquoi on l'appelle Jean-Louis et pas Fernand ou Saturnin !...

    Son dernier roman, "Tintouin chez les Papous" est sa première oeuvre de pure fiction.

    "A une époque où l'anthropophagie était l'un des grands fantasmes de l'Occident colonisateur, quelque part dans le pays des Papous, dans une tribu bien réglée qui a ses habitudes, arrive un garçon qui va mettre le bazar, de l'agitation dans la petite vie, des préoccupations dont ils se seraient bien passés....

    Et du tintouin, vous en aurez en lisant ce roman débridé et tourmenté dans l'esprit".

    Le nouveau roman de Bruno Baverel "Tintouin chez les Papous" sortira en avant-première sur le salon du livre de La Rochelle, du 3 au 6 décembre 2010.
    Dédicaces du livre sur le stand de la librairie Planète bleue.

    Editions La Découvrance


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :