• Saint Nicolas de Myre et la Saint-Nicolas

    Saint Nicolas

      >> Né à Patara, en Lycie, en 270 au sein d'une famille riche et pieuse, Nicolas selon la légende se serait tenu le jour de son baptême tout seul debout, bien droit sur ses jambes, pour recevoir l'eau bénite. Il s'agirait de son tout premier miracle3.  

    >> Ses parents, Epiphanius (Ἐπιφάνιος) et Johanna (Ἰωάννα) selon certains récits4, Theophanes (Θεοφάνης) et Nonna (Νόννα) selon d'autres5, meurent lors d'une épidémie de peste alors qu'il a 8 ans. Nicolas aurait été mis à l'orphelinat ou élevé par son oncle Nicolas, évêque de Myre, toujours en Lycie, située dans l'Anatolie du sud-ouest. Son oncle l'ordonne lecteur puis prêtre à 19 ans avant de le nommer supérieur de son monastère appelé la Sainte-Sion6. Le successeur de l’oncle de saint Nicolas venant à mourir, il est désigné évêque de Myre3. Selon la tradition, il est présent au Ier concile de Nicée en 3257. Sa réputation de charité le fait proclamer saint et l'on fête l'anniversaire de sa mort le 6 décembre.

    Cliquez pour lire tout l'article de Wikipédia

    Les trois petits enfants

    >> Saint Nicolas intervient au IVe siècle pour sauver trois officiers (ou trois notaires) de l'empereur Constantin (avant qu'il se convertisse au christianisme) : injustement emprisonnés, le saint délivre ces hommes des mains du bourreau qui allait les exécuter6. Les chrétiens interprétant mal cette légende10 (dans l'iconographie byzantine, le saint est représenté de manière disproportionnée par rapport aux trois officiers, ces hommes étant alors pris pour des enfants), cette légende est transformée en une histoire de petits enfants sortant du saloir (correspondant à la tour servant de prison) et est souvent jouée dans les mystères au Moyen Âge.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :