• Le théâtre fait revivre le patois

    Vendredi 06 Mars 2009

    <script type="text/javascript"></script><script id="extFlashLeft1" src="http://memorix.sdv.fr/RealMedia/ads/Creatives/TFSMflashobject.js" type="text/javascript"></script><script type="text/javascript"></script>

    SAINT-JEAN-D'ANGÉLY.

    Le théâtre fait revivre le patois

    Le Festival de théâtre de patois poitevin et saintongeais a lieu tous les ans au printemps à Saint-Jean- d'Angély. Cette année, Printemps des poètes oblige, les intermèdes entre les spectacles, assurés par les fameux « bardes » auront des accents poétiques.

    Avec le concours de la région Poitou-Charentes, toutes les troupes invitées s'exprimeront uniquement en patois. Mais Jacqueline Fortin, l'organisatrice angérienne, rassure les spectateurs : « Que les franco-français soient tranquilles, le jeu théâtral (intonations, mimiques etc.) permet de comprendre aisément tous les dialogues et toutes les situations ! » En effet, les effets comiques et poétiques restent compréhensibles malgré l'apparente barrière de la langue. Le patois n'est autre que ce langage originel qui redevient vite familier, tant il est vrai qu'il fut (et reste parfois...) celui de nos aïeux.

    Série de courtes pièces

    Pour tous les publics, il y aura donc trois séances (deux le samedi et une le dimanche). Ce grand rendez-vous annuel des troupes adultes et enfants venues des quatre coins de la région (Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime) commencera samedi 14 mars, dès 14 h 30, avec le Festival des jeunes.

    Un chapelet de courtes pièces (5 à 20 minutes) qui mettront en compétition de jeunes troupes en vue de la remise du prix du Rideau d'or : Les Balivernes de Gourville, Le foyer théâtre d'Aulnay, Les Q'étou qu'ol, Les drôlesses du collège Jean- Lartaud de Jarnat (c'est-à-dire Jarnac) joueront des saynètes aux noms évocateurs même pour les non-patoisants, « le P'tit Bardou blanc » et « Ol est ine boune quession », « la Drague », « l'Attention de Guitou ». En soirée, samedi dès 20 h 30, et le lendemain dimanche à 14 h 30, une belle farandole de troupes, de bardes, de conteurs et chanteurs réjouiront une salle Aquitaine toute conquise.

    Ce festival n'est pas l'oeuvre du hasard. Il se tient sous l'égide la Sefco, la Société d'ethnologie et de folklore du Centre-Ouest créée en 1896. Il s'agit d'une société qui tient à donner ses lettres de noblesse au folklore populaire. Sa mission ? Recueillir, conserver et mieux faire connaître le patrimoine culturel, artistique, ethnologique, linguistique, des anciennes provinces du Poitou, d'Aunis, de Saintonge et d'Angoumois. Vaste programme ! Jacqueline Fortin, la présidente, aime à dire que « pour bien vivre le présent, on ne doit pas oublier le passé ». Elle tient plus que tout à la réussite de son festival angérien, au programme plus dense d' année en année.

    Laissons-lui le mot de la fin : « O sera pas aisé de choisi, o faut v'ni aux trois séances car ol est des prougrames différents. Vous peuvez r'teni vos pllaces dès à présent. » La traduction est-elle vraiment nécessaire ?

    Pratique : salle Aliénor-d'Aquitaine 13e Festival de théâtre patois samedi 14 (14 heures et 20 h 30) et dimanche 15 mars (14 heures). Tarif : 7 ? la séance. Maison de Jeannette, Société d'éthologie et de folklore du Centre-Ouest Les Granges, 51, rue de la Garousserie, 17400 Saint-Jean-d'Angély. Tél/fax : 05 46 32 03 20.

    Auteur : Alban Boigeol

    Tags : Saintonge Arts et culture Spectacles Lettres Musique saint-jean-d'angély Loisirs & Culture


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :