• La légende de Tai Kahano

    La légende de Taikahano

    Transcription d'Hélène Guiot d'après le récit de Jean Huukena

    La légende de Tai Kahano nous parle de l'origine mythique des connaissances marquisiennes sur l'océan et de l'importance d'accepter les différences entre les êtres.

    La maquette de pirogue qui porte son nom réunit les Hommes dans leur diversité, et symbolise leur lien avec l'océan.

    Il y a bien longtemps, sur le récif de Motunui, une femme de Taihoae mit au monde un enfant qui avait des évents comme ceux des requins. Le chef du village, après avoir consulté les anciens et les prêtres, décida de tuer l'enfant et sa mère, afin d'éviter un malheur que présageait cette naissance1]. La mère se réfugia alors dans la vallée de Haeotupa.

    L'enfant, appelé Taikahano, y grandit, passant le plus clair de son temps dans l'eau, son élément préféré. Il indiquait aux pêcheurs les bans et les grottes à poissons, et les prévenait des dangers éventuels.

    Taikahano tomba amoureux de la fille d'un chef de Taihoae, Pakoko. Quand les villageois l'apprirent, ils le capturèrent. Enfermé dans une cage de bambou, il faillit mourir déshydraté mais sa bien-aimée le libéra. Epuisé et abattu, il regagna les profondeurs de l'océan.

    Plus tard, un des fils de Pakoko fut déchiqueté par un requin. Malgré des recherches menées avec toutes les pirogues disponibles, le corps de la victime resta introuvable. Pakoko, voyant son deuil se prolonger, se résolut à faire appel à Taikahano. Celui-ci posa deux conditions : vivre parmi les villageois et épouser sa bien-aimée.

    Pakoko accepta et les pirogues de guerre suivirent Taikahano jusqu'à la sortie de la baie. Là, dans les profondeurs de la mer, le requin tueur vivait dans une grotte. Taikahano passa délicatement une corde tressée autour de la queue du requin. Les hommes tirèrent de toute leur force le requin et le remorquèrent jusqu'au village. Dans ces entrailles, on découvrit le corps, en plusieurs morceaux. Les cérémonies de deuil se déroulèrent alors normalement.

    Taikahano se maria et retrouva sa place au sein du village. Il communiqua aux pêcheurs les secrets des lieux de pêche et leur expliqua comment tenir un cap par rapport à un point remarquable de l'île. Ainsi, Taikahano fut le fondateur de la pêche en haute mer.

    La légende s'arrête là.

    [1] L'arrivée de requins, dauphins, baleines, orques... est porteuse de présage, souvent malheureux tel le décès d'une personne du village.

     

    Ce texte nous a gentillement été transmis par Hélène Guiot que nous remercions vivement

    Photos de Flonigogne


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :