• L'Hermione se mâte au printemps...

    P1120338

    En ce matin du samedi 9 mars, dans la forme Napoléon III, l'Hermione flotte toujours sur son lit d'eau et de vase, avec pour unique mâture le bas-mât de misaine et le mât de beaupré.

    P1120337
    P1120348

    Mais entre en scène sa (très) chère grue jaune pour insérer, le long du mât de misaine, le petit mât de hune qui sera déployé plus tard.

    P1120343
    P1120346

    Un gréeur suédois

    P1120354
    P1120358

    Vient le tour du bout-dehors de beaupré.

    P1120360
    P1120372

    La Compagnie Franche de la Marine est aux premières loges et fera donner du canon pour ponctuer les séquences de la journée.

    P1120379

    A onze heures, c'est l'installation très attendue du bas grand mât.

    P1120380
    P1120382
    P1120387

    Un gréeur français.

    P1120401
    P1120416
    P1120423
    P1120434

    Deux mâts sur trois.

    P1120437
    P1120440

    A quatorze heures, installation du bas-mât d'artimon avec, coulissé, son mât de perroquet de fougue.

    P1120445
    P1120448
    P1120455

    Maryse Vital, la présidente déléguée de l'association Hermione-La Fayette, aura présenté chacune des étapes de la journée. Elle est ici secondée dans ses explications par Yann Cariou, un ancien commandant du Belem, mais le futur commandant de l'Hermione !

    P1120456
    P1120468

    Fin de l'opération du jour. Prochain rendez-vous le 13 avril.

    P1120473

    AlCaribou

    Lire aussi l'article Kharinne Charov dans Sud-Ouest :

    "L'Hermione" à Rochefort : le bateau se fait voilier


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :