• Goulebenéze à Saintes

    Lundi 23 Février 2009


    PATOIS. Le théâtre Geoffroy-Martel a une nouvelle fois fait le plein pour la matinée Goulebenéze

    L'héritage de Goulebenéze est bien gardé

    Où qu'il se trouve aujourd'hui, Goulebenéze peut dormir sur ses deux oreilles. Cette langue saintongeaise dont il fut le chantre pendant des décennies se porte bien.

    Pour s'en convaincre, il suffisait de pousser la porte du théâtre Geoffroy-Martel, samedi après-midi. Encore une fois, le public avait répondu présent et garni les gradins pour se régaler des histoires et sketches des patoisants.

    « Le patois demeure bien vivant. Il n'y a qu'à voir le succès que nous remportons chaque année ici ou lors du festival de théâtre de Saint-Jean-d'Angély (ndlr : les 14 et 15 mars prochains) », confirmait Jacqueline Fortin, la présidente de la Sefco (Société d'études folkloriques du Centre-Ouest).

    « Une identité à préserver »

    Un patois qui ne vit pas sclérosé dans le passé. « De nouveaux conteurs apparaissent, beaucoup de gens écrivent et créent en patois », poursuivait Jacqueline Fortin. Ce qui permet d'aborder des sujets contemporains, comme internet, entre autres.

    « Aujourd'hui, nous rencontrons pas mal de jeunes qui demandent à comprendre et à parler le patois », notait encore Jacqueline Fortin. Comme pour se rattacher à des racines. « Le patois fait partie de notre identité, comme la cuisine par exemple. C'est vraiment quelque chose à préserver », confiait la présidente de la Sefco. « Et on ne va pas reprendre la polémique entre Poitevin et Saintongeais. Je pense qu'il y a de la place pour tout le monde », terminait-elle. Samedi, on célébrait la journée des langues européennes. Le parler saintongeais y avait toute sa place.

    Auteur : Didier Faucard


    Tags : Saintes Arts et culture Spectacles saint-jean-d'angély Loisirs & Culture Saintonge


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :