• Des livres et des fleurs

    SUD-OuEST /charente-maritime
    SAINT-JEAN-D'ANGÉLY.

    Des livres et des fleurs

    Les 1er, 2 et 3 mai, deux manifestations traditionnelles, Floralia et le Salon du livre, feront cause commune sur la place de l'Hôtel-de-Ville. Cette initiative, qui bouscule les habitudes, répond à plusieurs objectifs qui se résument par la volonté de donner une nouvelle impulsion à des manifestations installées depuis respectivement treize et dix-neuf ans.

    Les organisateurs de manifestations doivent, pour en assurer la pérennité, innover, mutualiser les moyens et communiquer, plutôt que de reproduire la même chose chaque année, pour ne pas souffrir de l'usure du temps.

    Une place fleurie

    Saint-Jean-d'Angély, ville d'histoire au riche patrimoine, vaut bien cette grande fête de la culture et des arts floraux, qui attirera de grands noms comme Alain Rey, Bernard Pivot, le père Guy Gilbert ou Michel Lis. Ce dernier, en compagnie des exposants de Floralia, donnera trucs, astuces et conseils, livres à l'appui, aux amateurs de beaux jardins.

    Et beaux, ils le seront : les jardiniers mettront l'accent sur la décoration, ont-ils assuré, pour cette 14e édition de Floralia, qui est une organisation de la Ville de Saint-Jean-d'Angély, avec la collaboration du Comité des fêtes, avec l'aide du Conseil général, du Pays des Vals de Saintonge et de la communauté de communes.

    30 professionnels horticulteurs, paysagistes, rosiéristes, pépiniéristes, maraîchers et spécialistes des équipements de jardin vont créer un cadre verdoyant et fleuri. Partant des 3 500 mètres carrés disponibles, ils vont inventer des espaces de verdure et de fleurs.

    Dessiner, c'est le métier de Claude Hervaud, pépiniériste à Saint-Jean-d'Angély. Dessiner un jardin à la carte, personnaliser un lieu, y intégrer des décors, comme la belle ferronnerie du Domaine de Rennebourg. Installé dans la ville depuis 1982, il fut d'abord dessinateur et créateur de jardins et la palette de ses réalisations est vaste, depuis le jardin de « Papy Brossard » en passant par ceux de la Maif ou de la Maaf, de la base aérienne de Rochefort ou de l'hôpital d'Angoulême. Son exploitation, sur 2 hectares, donne sur la Boutonne où il cultive aussi bien l'érable japonais que l'humour et la philosophie.

    « Cette année, je vais travailler mon exposition dans l'esprit des jardins de curé », déclare-t-il. Et d'ajouter : « C'est un challenge de changer de lieu et ça donne du goût pour inventer autre chose ; cette place sera belle, mais il faut que tous les exposants mettent l'accent sur la décoration ». On verra sur son stand des plantes de saison, des plantes aromatiques, du basilic, du romarin, de la coriandre et quelques surprises.

    Son conseil ? « Il faut apprendre à respecter la nature, attendez début mai pour planter, là tout est bon à mettre en place ».

    Auteur : Jean-Michel Marquebielle


    Tags : Saintonge Environnement Nature saint-jean-d'angély rochefort

     



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :