• Chicoutimi

    CHICOUTIMI

    vue satellite par la Google map


    Voir taille réelle

    Jours 10 et 11 du circuit.

    Et voilà. Nous avons un peu vu les baleines. Nous remontons le fjord Saguenay, salé, puis la Rivière Saguenay, d’eau douce, jusqu’à Chicoutimi.

    En langue montagnaise eshko-timiou signifie « jusqu'où c'est profond ».

    Chicoutimi est l’un des trois arrondissements urbains de la ville de Saguenay, entre Jonquière et La Baie. 

    En fait, la « nouvelle ville » de Saguenay, créée en 2001 par Décret du Gouvernement du Québec regroupe sept anciennes villes : Chicoutimi, Jonquière, La Baie, Laterrière, Shipshaw, Lac Kénogami et une partie du canton de Tremblay.

    Peuplé il y a 5000 ans d’Iroquois, le territoire était fréquenté par des Montagnais nomades au moment de l’arrivée des européens. Au-delà, la Rivière Saguenay n’est plus navigable. En l’an 1661, on pouvait lire dans La Relation du Père Gabriel Bruillet et Claude Dablond : «Chicoutimi, lieu remarquable pour être le terme de la belle navigation et le commencement des portages ». D’abord poste de traite et mission d’évangélisation sous le patronage Saint-François-Xavier, puis ville industrielle avec la pulperie (fabrication de pulpe de bois), c’est aujourd’hui ne ville à vocation commerciale et administrative. En 1996, la ville subit une terrible inondation lors du déluge du Saguenay.

    Plein yeux sur Chicoutimi

    Chicoutimi

    Nous sommes logés dans un hôtel grand comme une ville (5 tours, des salles de bal, une discothèque, des magasins, des restaurants, un casino…).

    Nous sommes en plein festival international des rythmes du Monde. Les amateurs de musique bruyante doivent apprécier, mais ce fut pour nous une épreuve que d’avoir notre repas en plein cœur de cette manifestation. Au risque de passer pour rabat-joie, nous nous insurgeons une fois de plus contre ces manifestations de plus en plus sonores, avec tous les risques encourus par les jeunes oreilles exposées aux agressions des sonorisations poussées au maximum. Un jeune du groupe se plaindra d’ailleurs de maux d’oreilles au réveil suivant. Espérons que cela lui servira d’avertissement !

    (Echelle du bruit).

    Le lendemain matin sera, heureusement, beaucoup plus calme. Nous découvrons une agréable promenade sur la rive du Saguenay. Une mini ferme pour amuser les enfants (et leurs parents) et un joli marché comme on en  trouve au Québec.


     

    De drôles de bêtes nageant dans un bassin nous rappelle que les baleines sont tout près.

    Une longue journée nous attend dans le parc d’Okwari. Ce sera le thème de notre prochain article.

    Flonigogne


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :