• Voiles de nuit à La Rochelle

    Voiles de nuit

    Samedi dernier, le vieux port de La Rochelle servit de décor à la dernière manifestation de "Sites en scènes", en  partenariat avec le "Grand Pavois",  grand salon nautique rochelais. Nous aurons d'abord droit à des démonstrations sportives de glisse sur l'eau.

    Précédant la tour Saint-Nicolas et la tour de la chaîne, la tour des Quatre Sergents  (encore appelée "tour de la lanterne") saluait 25 vieux gréements qui s'étaient donné rendez-vous pour une grande parade. Certains sont célèbres, d'autres, plus modestes, restent discrets.

    Parmi les vedettes de la soirée, le "Fleur de Lampaul", qui pendant plusieurs années sillonna les mers avec à son bord un équipage de jeunes âgés de 12 à 16 ans, sert actuellement de vitrine à la fondation Nicolas Hulot pour la sensibilisation à l'environnement.

    Il est également en mission scientifique en Méditerranée.

     

    Voir taille réelle

    Bord à bord avec les plus grands, de toutes petites embarcations, comme le "Fre Pat" exhumé du cimetière marin et ressucité par l'association des vieux gréements du Port du Plomb, à Nieul sur mer.

    Ils arrivent de toute part, de Bretagne, Vendée, Oléron, Ré,  Pays Basque, et même de Chine !

    Une autre vedette, ce soir à La Rochelle : la chaloupe de l'Hermione, la frégate de Lafayette actuellement en renaissance dans la double forme de radoub de Rochefort. L'Hermione nouvelle devrait voir le jour en 2012 et refera le voyage vers l'Amérique. Pour l'instant, ses deux chaloupes l'attendent, et la plus grande est venue jouer dans la cour des grands à La Rochelle. Les rameurs de service ont encore quelques difficultés à tenir de rythme, mais l'ambiance y est.

    Superbe parade, donc, sur lumière de coucher de soleil dans un premier temps, puis un grand défilé nocturne devant les tours et sous les feux d'artifice d'une qualité exceptionnelle.

    Bel hommage à ces voiliers d'un autre temps, splendide spectacle pyrotechnique.

    Quelques réflexions, toutefois :

    • Le niveau sonore : Est-il donc indispensable que l'idée de fête soit systématiquement associée à un maximum de bruit ? Autre constat inquiétant : le nombre de très jeunes enfants, des bébés, exposés à des décibels dangereux pour leurs oreilles en formation. Les jeunes parents actuels semblent ne pas être suffisamment conscients des risques qu'ils font courir à leurs petits.   audition prévention ou les dangers du bruit
    • Le choix des musiques : Etait-il indispensable de faire subir à l'ensemble du public une ambiance de discothèque ?

    Ce défilé aurait eu beaucoup plus de classe dans un silence laissant le chant des voiles s'exprimer. Ou encore sur fond d'une musique digne de ces beaux oiseaux des mers.

    C'était toutefois du grand spectacle !

    Flonigogne


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :