• Tai Kahano, pirogue marquisienne, au muséum d\\\\'histoire naturelle de La Rochelle

     

    LE VOYAGE DE TAI KAHANO

    UNE PIROGUE DES ILES

    MARQUISES

    Le Muséum d'Histoire Naturelle de La Rochelle vient d'inaugurer une nouvelle salle d'exposition, creusée sous la cour d'honneur de l'ancien évêché, et qui abritera jusqu'au 26 juin 2009 une exposition temporaire autour de la pirogue marquisienne.

    Les îles Marquises forment un archipel de la Polynésie Française. (Voir lien WIKIPEDIA) . Elles sont donc françaises, et le sujet peut donc intéresser nos amis québécois.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est l'occasion de découvrir ou redécouvrir le Muséum. Sur quatre niveaux, nous voyagerez à travers les époques et les continents, et rencontrerez les espèces qui peuplent notre petite planète bleue, sur terre, ou dans les océans. Bonjour le dodo d'Alice aux pays des merveilles (mais, c'est un faux, et pour cause : il a disparu des Mascareignes depuis le milieu du XVIIIème siècle !), l'immense bison d'Europe et la toute petite reinette verte !

    Dommage, la signalisation est trop sommaire et quasiment illisible. Quel est ce grand échassier ? Et là, est-ce un phoque (sans oreilles) ou une otarie (petites oreilles) ? Et ce papillon, comment s'appelle-t-il déjà ? Je confonds toujours le flambé, le voilier blanc, et le machaon.... La cigogne est bien là, mais pas le caribou !

    Par contre, quel bonheur de côtoyer des enfants qui s'intéressent de près à ces  bêtes venues de partout, et de voir une petite fille (8 ans peut-être ?) prendre des notes dans un cahier ! Ceux-là ne passent peut-être pas des heures devant la télévision ou les jeux vidéo...

     

    Aujourd'hui, nous sommes ici pour partir en voyage. En voyage en pirogue. Aux Iles Marquises. Pour accéder à cette nouvelle salle en sous-sol, un escalier à peine éclairé, comme pour passer vers une autre dimension. Le voyage a commencé.

     

     

     

     

     

    Nous sommes accueillis par une pirogue, Tai Kahano, maquette au 1/7ème d'une pirogue marquisienne traditionnelle. Ses deux figures de proue sont des têtes de canard pilet. Bien entendu, l'animal est présent (muséum d'histoire naturelle oblige) dans une vitrine, avec des objets naturalistes et ethnographiques.

     

     

     

     

    Au sol, un planétarium avec projection du ciel marquisien aide à la transportation des esprits, ainsi que des cartes et des textes explicatifs sur les méthodes de constructions artisanales polynésiennes.

     

    Une vague (qui rappelle à AlCaribou la grande vague que Marc Lincourt a construite pour honorer le 400ème anniversaire de la fondation de Québec) symbolise le voyage des pirogues : plusieurs maquettes y « naviguent » vers une ombre chinoise évoquant la silhouette des Marquises.

     

     

     

     

    Après les discours d'usage, un groupe de jeunes musiciens et danseurs marquisiens, les Kaioi, nous conduit au bout du voyage. Ils nous expliquent qu'ils sont une de ces formations de jeunes chanteurs qui font partie du tabou marquisien. L'un d'entre eux porte les tatouages traditionnels. Leur talent n'a pas attendu le nombre des années...

     

     

     

    Mais nos artistes nous entraînent vers la suite du voyage, en empruntant « le chemin des étoiles » qui nous conduit à la bibliothèque scientifique où nous attend un vin d'honneur bien agréable et original : un cocktail de rhum, curaçao, et peut-être, jus de fruits (?) et des brochettes de crevettes. Les musiciens, le sourire aux lèvres, nous régalent encore. Ils se reproduiront dans la soirée et le lendemain. Souhaitons-leur bon voyage sur la route difficile de l'art.

    Texte et photos de Flonigogne

    Quelques liens pour aller plus loin :


  • Commentaires

    1
    rochefort-usa-friend
    Lundi 19 Janvier 2009 à 14:23
    Un tr?bel article magnifiquement illustr?J'adore ces artistes marquisiens. Merci Florence pour ce voyage merveilleux. Avec toutes mes amiti?
    Fran?s
    2
    Dodudodo
    Lundi 26 Janvier 2009 à 12:09
    Il n'est pas exact d'?ire que le Dodo du Mus? de La Rochelle est un faux. Il s'agit d'un squelette dont plusieurs exemplaires ont ? ramen?en Europe depuis le 18e si?e suite ?es collectes et ?es fouilles sur l'? Maurice.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :