•  

     

     

    Le Défi lecture n’a plus de secret Aux-Quatre-Vent(s...)

    Article mis en ligne le 15 juin 2010 à 13:21

    Le Défi lecture n’a plus de secret Aux-Quatre-Vent
     
    Les 195 élèves de l’école Aux-Quatre-Vents ont relevé le Défi lecture le 3 juin. Sur la photo, Jacques Collin, directeur de l’école Aux-Quatre-Vents, Johanne Thériault, responsable du projet, et Chantale Paradis, représentante de la Caisse Desjardins Les Méandres, accompagnent quelques élèves qui ont pris part au Défi lecture.
     
    Le Défi lecture n’a plus de secret Aux-Quatre-Vent
     
    Pour une deuxième année consécutive, les 195 élèves de l’école Aux-Quatre-Vents à St-Sulpice ont relevé avec succès le Défi lecture, et ce, en lisant plus de 3 500 livres sur une période de sept mois, soit d’octobre à avril.
    Le Défi lecture de l’école Aux-Quatre-Vents s’est conclu le 7 juin, alors que tous les élèves de l’école, du préscolaire à la sixième année, ont pris part à un défi sous forme de quiz, qui a permis de tester leurs connaissances en lien avec les livres lus au cours de l’année.
    Augmenter le taux de réussite
    « C’est la deuxième année que nous relevons le Défi lecture et, encore une fois, les élèves ont répondu avec enthousiasme », affirme Jacques Collin, directeur de l’école Aux-Quatre-Vents.
    Il souligne que le travail de Johanne Thériault et ses animatrices a des retombées positives sur l’ensemble de l’école. « Il a permis d’augmenter le taux de réussite des élèves », conclut-il.

    La Caisse Desjardins Les Méandres a aussi apporté sa contribution financière à ce projet, ce qui a permis l’achat de près de 400 livres.

    votre commentaire
  • Un poste de contrôle routier s’en vient à Saint-Sulpice

    Il n’y en a aucun entre Saint-Augustin-de-Desmaures et l’Ontario

    Kassandra Martel par Kassandra Martel
    Voir tous les articles de Kassandra Martel
    Article mis en ligne le 8 juin 2010 à 16:55

    Un poste de contrôle routier s’en vient à Saint-Sulpice

    « Ça va nous faire un terrain occupé », affirme Jean Gendron, maire de Saint-Sulpice. Il y aura, d’ici deux ans, un poste de contrôle routier dans Saint-Sulpice.

    Il s’agira du seul poste de vérification entre Saint-Augustin-de-Desmaures, près de Québec, et la province de l’Ontario, sur la 40, direction ouest.

    Suite dans l'Hebdo Rive Nord...


    votre commentaire
  • Hebdo Rive Nord

    300 visiteurs sont attendus au Salon des artisans

    Les 10 et 11 avril à Saint-Sulpice

    Alexandre Gauthier par Alexandre Gauthier
    Voir tous les articles de Alexandre Gauthier
    Article mis en ligne le 24 mars 2010 à 15:56
    Soyez le premier à commenter cet article

    300 visiteurs sont attendus au Salon des artisans
    Des prix seront tirés lors du Salon des artisans. Nicole Cardinal et Micheline Rivest, présidente du Cercle de Fermières de Saint-Sulpice, en montrent quelques exemples. (Photo: Roger Lacoste)

     
    La 16e édition du Salon des artisans du Cercle de Fermières de Saint-Sulpice réunira 33 kiosques d’objets variés, les 10 et 11 avril, au Centre communautaire Léo Chaussé (185, rue Émile).
     
    « On sera à pleine capacité », se réjouit Micheline Rivest, présidente du Cercle de Fermières de Saint-Sulpice depuis trois ans. « On a eu 22 kiosques l’an dernier. Cette fois, on a fait beaucoup de publicité pour informer les gens. On a passé des dépliants promotionnels dans la région et aux autres Cercles de Fermières. »
     
    Du textile au bois
     
    Le Salon des artisans est l’occasion idéale pour les membres du Cercle de Fermières de Saint-Sulpice et d’autres exposants de Lanaudière de montrer leurs réalisations et d’en vendre une partie.
    Ces produits sont de l’art textile, de la pyrogravure, des vitraux, des bijoux, du tricotin, des cadres 3D, des cabanes et mangeoires d’oiseaux, des objets en bois, des produits d’érable, de miel et en chocolat.

    Le plus jeune exposant est âgé de 13 ans. Il sera accompagné de sa grand-mère. « Ce jeune homme fabrique des mouches à pêche », précise Mme Rivest. Nouveauté cette année, un traiteur sera sur place pour régaler la faim des visiteurs. L’entrée est gratuite et des tirages se dérouleront sur place.
     
    Coin de démonstrations
     
    Un coin spécialement aménagé au Salon des artisans servira aux démonstrations du métier à tisser, de ceinture fléchée, de haute lisse (technique ancienne) et de dentelle au fuseau.
    Le Cercle de Fermières de Saint-Sulpice compte 44 membres. Parmi leurs activités figurent le tissage, la broderie, le tricot et le bricolage. Les locaux de l’organisme sont situés en haut de la mairie au 1089, rue Notre-Dame. On y trouve une grande salle et des salles de couture et de tissage. Les travaux en cours comprennent le tissage de linge à vaisselle, de tapis, de catalognes et de nappes.
     
    Une année charnière
     
    L’année 2010 marque deux anniversaires importants du mouvement des Cercles de Fermières, soit la 95e année de fondation de cet organisme au niveau provincial et le 65e anniversaire du Cercle de Fermières de Saint-Sulpice. Une activité à La Soupière s’est d’ailleurs déroulée le 12 mars pour souligner cette marque.
     
    Les visiteurs sont attendus au Salon des artisans le samedi 10 avril, de 11h à 18h, et le dimanche 11 avril, de 10h à 16h30. Informations au 450-589-7696.

    votre commentaire
  • Hebdo Rive Nord

    Hausse moyenne/an

    …mais une légère hausse de taxes foncières

    Alexandre Gauthier par Alexandre Gauthier
    Voir tous les articles de Alexandre Gauthier
    Article mis en ligne le 6 janvier 2009 à 12:00
    Soyez le premier à commenter cet article

    Hausse moyenne/an
    Le conseil de Saint-Sulpice s’est réuni le 21 décembre pour adopter le budget 2010 de la municipalité. (Photo: Gérard Legault)

    Deux engagements réalisés à Saint-Sulpice…

    …mais une légère hausse de taxes foncières

    Le paiement des taxes en trois versements est maintenant possible et la cueillette des encombrants a été rétabli. Le nouveau conseil de ville de Saint-Sulpice a donc réalisé deux de ses engagements électoraux en moins de deux mois. Le taux de taxation a toutefois subi une légère hausse, mais il demeure le moins élevé des municipalités de la MRC de L’Assomption.
    « Ce budget donne le ton à notre programme présenté en campagne électorale. On a relevé le défi de maintenir un bas taux de taxation malgré l’augmentation de certains coûts », assure le maire Jean Gendron.

    En adoptant son budget 2010 le 21 décembre, le conseil sulpicien a affirmé qu’une hausse de 0,036 $ du 100 $ d’évaluation des coûts reliés à la police et les prévisions de 0,028 $ quant au règlement de la convention collective expliquent l’augmentation de 0,06 $ du taux des taxes foncières. La quote-part au transport et les hausses possibles d’électricité font aussi partie de l’équation.

    Restituer la collecte des encombrants coûte 3 $ de plus par année, faisant ainsi passer de 206 $ à 209 $ les frais totaux des collectes en tous genres, tandis que les taxes d’entretien du réseau local d’aqueduc et d’utilisation d’eau potable ont été respectivement maintenues à 24 $ et à 2,45 $ pour 1000 gallons impériaux.
     
    Trois versements
     
    Les Sulpiciens dont le compte de taxes foncières dépasse 300 $ pourront payer celui-ci en trois versements. La première partie est attendue 30 jours suivant l’avis de perception, un deuxième paiement le 5 juillet et le dernier le 4 octobre. Un taux d’intérêt de 12 % s’appliquera pour tout solde impayé.
    D’autres projets d’améliorations se réaliseront en 2010. « Les services à la mairie seront bonifiés, avec l’émission informatisée des permis. De plus, des caméras de surveillance seront installées au centre des loisirs Léo Chaussé et des travaux y seront apportés. On prévoit aussi la réfection de la chaussée et des conduites sous-terraines pour les rues Émile et Forest. Le traitement d’eaux usées est également à l’agenda », énumère le maire Gendron. Il entend utiliser le retour de la taxe d’accise sur l’essence pour rénover des infrastructures, dont les parcs.

    Le conseil a profité de son assemblée pour approuver l’achat de deux véhicules et d’une remorque pour leur service de travaux publics. Une dépense d’environ 65 000 $ répartie sur quatre ans.
     
    Place au public
     
    Une dizaine de citoyens ont assisté à la séance, dont Diane Bélanger, ancienne conseillère, et Lisette Dumesnil-Landreville, candidate indépendante défaite. Le public a voulu savoir l’évaluation foncière totale de la municipalité (260 M $), ce qui advient du surplus accumulé de 93 000 $ en 2009 (il n’est pas touché dans le budget équilibré de 2010) et pourquoi les contraventions ne peuvent pas être payés à Saint-Sulpice.
    « Je suis d’accord avec vous qu’on paie cher pour la police et qu’on devrait garder le montant des contraventions, mais l’entente prend fin le 31 mai 2013. On ne peut pas renégocier d’ici là et le seul choix qu’on a avec la Communauté Métropolitaine de Montréal est d’aller avec la police de Repentigny ou de rester avec L’Assomption », a expliqué le maire Gendron.

    Par ailleurs, les élus invitent les Sulpiciens à une rencontre informelle à la mairie, le mercredi 20 janvier à 18h30, pour prendre un café et discuter de leurs préoccupations. « On souhaite tenir ce genre de rencontre chaque mois, parfois sous un thème, afin de jaser des problèmes et tuer les rumeurs dans l’œuf », a précisé le conseiller Daniel Bissonnette. La prochaine séance régulière du conseil se tiendra à la mairie, le lundi 11 janvier à 20h.
     
    Hausse moyenne/an
     
    131 $ pour une maison de 100 000 $

    160 $ pour une maison de 150 000 $

    189 $ pour une maison de 200 000 $

    votre commentaire
  • Les femmes fatales de Rio

    Exposition au St-Maurice du 11 décembre au 5 janvier

    par Alexandre Gauthier
    Voir tous les articles de Alexandre Gauthier
    Article mis en ligne le 10 décembre 2009 à 10:14
    rio artiste

    Sébastien Riopel artiste-peintre
    St-Sulpice (Québec) Canada
    BIO...

    L'artiste Sébastien Riopel, de Saint-Sulpice, exposera 19 portraits de femmes fatales, du vendredi 11 décembre 2009 au 5 janvier 2010, au bar resto Le St-Maurice (75, rue de Normandie, coin Iberville), à Repentigny.

    Sous le thème Satisfaction, l'exposition mettra en valeur les peintures à l'huile réalisées par l'artiste Rio comme il se fait appeler. « Le concept de la femme fatale est vendeur. Je peins du haut des seins au haut de la tête », raconte-t-il.

    En deux ans de pratique, Sébastien Riopel a deux expositions solo à son actif et plusieurs en groupe. Il explique son choix du bar resto Le St-Maurice comme lieu d'exposition. « Le St-Maurice commence à être connu aux yeux des artistes, surtout en raison des rénovations, pour son cachet bistro chic urbain. Ce concept s'harmonise parfaitement avec ce que je fais dans mes œuvres. »

    Vernissage et fête de Noël

    Le vernissage de Satisfaction se déroulera d'ailleurs à cet endroit dès 18h le vendredi 11 décembre. Du martini sera servi au lieu du champagne. De plus, Rio participera à la fête de Noël des artistes peintres, le dimanche 13 décembre, entre 14h et 20h, au St-Maurice. Une quinzaine d'artistes peindront en direct à cette occasion dans une ambiance musicale et festive. « On attend beaucoup d'acheteurs pours nos toiles et nous remettrons aussi des prix », souligne Sébastien Riopel. Ce dernier invite les visiteurs à apporter des denrées alimentaires non périssables qui serviront pour la Guignolée.

    « Le concept de la femme fatale est vendeur »

    - Sébastien Riopel, artiste


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique