• Marée noire en Louisiane : revue de presse du 13 mai 2010

     

    Marée noire : BP a ignoré les signaux d'alarme

    La presse américaine accuse la compagnie pétrolière de négligence dans l'exploitation de la plate-forme qui a coulé au large de la Louisiane.

     
    <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>
    Exploitée par BP, la plateforme Deepwater Horizon a sombré à
 80 km des côtes de Louisiane le 22 avril après une explosion. 800.000 
litres de brut se déversent depuis quotidiennement dans les eaux du 
golfe du Mexique. (AFP) Exploitée par BP, la plateforme Deepwater Horizon a sombré à 80 km des côtes de Louisiane le 22 avril après une explosion. 800.000 litres de brut se déversent depuis quotidiennement dans les eaux du golfe du Mexique. (AFP)

    La marée noire dans le Golfe du Mexique aurait pu être évitée, affirme le Wall Street Journal, jeudi 13 mai. Le quotidien américain pointe la responsabilité de BP, qui exploite la plate-forme pétrolière. Citant deux entrepreneurs, le journal affirme que des teste de sécurité ont été effectués sur la plate-forme deux jours avant l'explosion. Ces tests ont révélé la présence d'une fuite de gaz à l'intérieur du puits, et pourtant BP a décidé de poursuivre ses travaux de forage.

    Sur le même sujet

    Le Wall Street Journal mentionne également une note des enquêteurs du Congrès. Selon celle-ci, BP aurait pratiqué une ouverture afin de retirer de la boue obstruant le puits, mais n'aurait pas rebouché l'ouverture au moyen d'un bouchon en béton. C'est cette fuite qui aurait provoqué des problèmes au niveau de valves de sécurité.

    Exploitée par BP, la plateforme Deepwater Horizon a sombré à 80 km des côtes de Louisiane le 22 avril après une explosion. 800.000 litres de brut se déversent depuis quotidiennement dans les eaux du golfe du Mexique.

     

    "SeizeBP"

    La colère grandit aux Etats-Unis contre la compagnie pétrolière. Mercredi, une trentaine de manifestants se sont rassemblés dans une station essence BP de Los Angeles, dans le cadre d'un mouvement national, pour réclamer le gel des actifs. Une vingtaine de villes aux Etats-Unis, parmi lesquelles San Francisco, Washington, Fort Lauderdale (Floride), Chicago, New York ou Philadelphie, ont organisé mercredi en fin d'après-midi des manifestations à l'appel du collectif Answer, instigateur de la campagne "SeizeBP" ("Gelez les actifs de BP").

    A Los Angeles, les manifestants s'étaient réunis dans la "Green Curve" de BP, une station service ultramoderne et "verte", présentée par la compagnie sur son site internet comme une preuve d'"engagement pour allier les besoins en énergie de la société à une approche responsable de l'environnement".

    La trentaine de manifestants brandissait des pancartes "BP, l'horrible visage du capitalisme" ou "BP s'enrichit, le peuple et la planète en paient le prix", en scandant "Nous ne paierons pas pour les dégâts de BP!".

    "Nous sommes ici pour dire au gouvernement américain qu'il doit geler les actifs de BP pour s'assurer que (la compagnie pétrolière) sera mise devant ses responsabilités pour ce qu'elle a fait dans le golfe du Mexique, ce désastre, et qu'elle paiera pour les gens et pour le nettoyage", a déclaré à l'AFP Ian Thompson, responsable de la coalition Answer à Los Angeles.

    (Nouvelobs.com avec AFP)

     

    La marée a déjà coûté 450M$ à BP

    lefigaro.fr avec Reuters
    13/05/2010 | Mise à jour : 12:22 Réagir

    Le géant pétrolier britannique BP a déclaré jeudi que la marée noire dans le Golfe du Mexique lui avait coûté 450 millions de dollars (358 millions d'euros) jusqu'à maintenant, soit 100 millions de plus que le chiffre annoncé en début de semaine.

    Les analystes estiment que le coût de nettoyage et les indemnisations pour la Louisiane pourraient être compris entre quelques centaines de millions de dollars et plus de 12 milliards de dollars.

    Les 450 millions de dollars avancés par BP comprennent les coûts de lutte contre la marée noire, de confinement, d'allègement du puits, des engagements du groupe vis-à-vis des Etats côtiers du Golfe du Mexique, ainsi que les règlements et les coûts au niveau fédéral, a précisé BP dans un communiqué.

    Il a ajouté que jusqu'à présent 6.700 demandes d'indemnisations avaient été enregistrées, dont près de 1.000 avait déjà été payées.

    LIRE AUSSI :

    » Marée noire : BP aurait négligé les conditions de sécurité

    Maud Vallereau

    Une négligence de BP à l'origine de la marée noire ?

    Une négligence de la compagnie pétrolière britannique serait à l'origine de l'explosion de la plate-forme selon le Wall Street Journal.

    LeWall Street Journal s’appuie sur des documents et des témoignages publiés par des enquêteurs du Congrès. Selon ces sources, une négligence de la compagnie pétrolière BP pourrait être à l'origine de l'explosion de la plate-forme survenue le 20 avril dernier et qui a pro

    voqué la gigantesque marée noire dérivant toujours dans le Golfe du Mexique.

    Des tests auraient révélé une fuite de gaz dans le puits, mais la compagnie pétrolière aurait décidé de continuer les travaux de forage en dépit des risques encourus, explique le journal.

    De la boue empêchait le gaz de s'échapper du puits. BP aurait alors nettoyé cette boue sans colmater la fuite avec un bouchon en béton. La fuite n'aurait donc jamais été réparée convenablement et aurait eu une conséquence dramatique sur certaines valves de sécurité.

    Obama demande une aide de 129 millions d'euros
    De nouvelles révélations qui accablent un peu plus la compagnie pétrolière britannique. Barack Obama avait promis ce jeudi que les entreprises impliquées dans la construction de la plate-forme allaient être confrontées à une série de poursuites judiciaires.

    Il était monté au créneau en proposant de taxer davantage les groupes pétroliers et en mobilisant les meilleurs scientifiques du pays pour aider BP à contenir la fuite de brut. "Je ne lésinerai sur aucun effort pour effacer les traces des dommages causés, aider ceux dont le gagne-pain a été affecté par la marée noire et remettre en état les côtes" a déclaré le président Obama dans une lettre adressée à la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. Barack Obama a par ailleurs demandé au Congrès de débloquer une aide de 129 millions de dollars pour lutter contre la catastrophe.

    De son côté, le géant pétrolier britannique BP a annoncé que la marée noire lui avait déjà coûté 450 millions de dollars soit 100 millions de dollars de plus que lors d'une précédente estimation énoncée lundi. La compagnie a publié pour la première fois une vidéo de la fuite et les tentatives pour la colmater (voir ci-contre).

    Kevin Costner et le prix Nobel de physique en renfort
    La star hollywoodienne Kevin Costner devrait se rendre ce jeudi dans le golfe du Mexique avec son frère Dan, un scientifique qui doit faire la démonstration du fonctionnement d'un appareil qui permettrait de séparer l'eau du pétrole, a indiqué Billy Nungesser, le président du comté de Plaquemines, dans le sud de la Louisiane. Les deux frères ont fondé la Costner Industries Nevada Corporation (CINC) qui a mis au point ce systèmede filtration.

    Lesecrétaire américain à l'Energie, Steven Chu, ancien lauréat du prix Nobel de physique, a quant à lui annoncé que les autorités américaines avaient réuni à Houston (Texas) l'élite de la communauté scientifique américaine pour tenter de trouver des solutions.

    Pour l'heure, les dernières tentatives pour endiguer la marée noire sont restées vaines. BP a cependant déposé mercredi au fond de la mer un "couvercle" en remplacement d'une première tentative qui avait échouée. 800.000 litres de brut continuent toujours de s’échapper dan

    Maud Vallereau

    <no>Maud Vallereau</no>
    Metrofrance.com
     

     

     

     

     

     

    Marée noire : les Etats-Unis en état d'urgence

    <btn_impr>

    <btn_noimpr> Zoom </btn_noimpr>

    ETATS-UNIS

    <btn_espacement>

    Marée noire en Louisiane : le pétrole a atteint une île

    <btn_espacement> </btn_espacement></btn_espacement>
     
    <btn_noimpr>
     
    </btn_noimpr> 06.05.2010, 20h26 | Mise à jour : 22h48
    <btn_p>

    Tout le monde le redoutait et voilà qu'après des jours d'attente, le pétrole a fini par atteindre la terre ferme. Des galettes de pétrole en provenance de la marée noire qui se propage dans le golfe du Mexique ont en effet touché jeudi une île au large de la Louisiane, ont annoncé les garde-côtes, officialisant un premier impact de brut. <btn_noimpr> </btn_noimpr>

     

    «Les équipes ont confirmé qu'il y avait du pétrole sur Freemason Island», a indiqué Connie Terrell, responsable des garde-côtes. «C'est à l'extrémité sud des îles Chandeleur. C'est principalement des flaques, sans traces de pétrole de moyenne ou forte densité».

    Un porte-parole de BP, compagnie britannique qui exploitait la plateforme pétrolière à l'origine de la marée noire, a annoncé de son côté que trois équipes d'intervention d'urgence avaient été envoyées sur l'île à environ 50 km au large des côtes et déployaient des boudins gonflables pour protéger la faune et la flore.

    Les îles Chandeleur font partie de la réserve naturelle Breton National Wildlife Refuge, la deuxième plus ancienne des Etats-Unis, qui abrite un nombre incalculable d'oiseaux. 

    Le «couvercle» géant opérationnel lundi

    Les riverains du golfe du Mexique observaient jeudi avec inquiétude les efforts entrepris pour colmater la fuite à l'origine d'une vaste marée noire, et notamment la mise en place d'un «couvercle» géant, au moment même où le premier impact à terre était annoncé.

    Le géant pétrolier BP a indiqué que cette sorte d'entonnoir, déposé au fond de l'eau dans la journée de jeudi, devait permettre de recueillir le pétrole qui s'écoule à environ 1.500 mètres sous le niveau de la mer. La mise en place du couvercle devrait prendre cinq jours, et les responsables espèrent donc que le dispositif sera opérationnel lundi.

    L'idée est de pomper le brut pour le récupérer à bord d'un pétrolier situé à la verticale. Dans le pire des scénarios, ont toutefois averti les experts de BP, la pose du couvercle pourrait aggraver la fuite et multiplier par 12 la quantité de pétrole rejetée dans la mer, actuellement de 800.000 litres par jour.

    «Nous espérons tous que cela marchera, mais je voudrais rappeler à tout le monde que ce dispositif est le premier du genre», a déclaré le contre-amiral des garde-côtes, Mary Landry. L'objet, un silo blanc haut de 12 mètres, avec un haut en forme de dôme, concentre les espoirs de tous les riverains, du Texas jusqu'à la Floride, dont les moyens de subsistance sont menacés par la marée noire.

    Audio. La Louisiane se prépare au pire. 


     

    <btn_espacement> </btn_espacement>
    <btn_noimpr></btn_noimpr>
    <btn_noimpr></btn_noimpr>

    Leparisien.fr

    </btn_p> </btn_impr>

    jeudi 13 mai 2010

    Marée noire: la faune coincée sous les eaux huileuses


    Marée noire: la faune coincée sous les eaux huileuses

    La situation dans le Golfe du Mexique devient de plus en plus dramatique de jour en jour. Il ne semble pas que cette situation puisse s'améliorer. Une photo montrant des dauphins coincés sous les eaux huileuses au large de la côte de la Louisiane a été publiée. Par ailleurs, Gizmodo a diffusé une vidéo montrant la fuite du gisement de pétrole sous la plateforme pétrolière:


    Photo des dauphins: AP Photo/Alex Brandon
     
     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :