• Le retour des poules pondeuses à Montréal ?

    TV5MONDE

    La poule est l'avenir de l'homme écologique !

     A Montréal, des militants ont lancé une action pour promouvoir le retour de la poule pondeuse, interdite à Montréal depuis les années 60. Principaux arguments : la poule mange de tout et elle nourrit ses éleveurs.

    Pour un retour des poules pondeuses

    Mise à jour le mercredi 28 juillet 2010 à 21 h 03

    <script language="javascript" type="text/javascript"> oSrc.oPlusX.writeBarPartage('top'); </script>
    Le Crapaud, un collectif qui s'intéresse à l'aménagement paysager et à l'agriculture en milieu urbain, affirme qu'il est possible d'avoir des poules pondeuses tout en habitant en ville.

    Le CRAPAUD, un collectif qui s'intéresse à l'aménagement paysager et à l'agriculture en milieu urbain, affirme qu'il est possible d'avoir des poules pondeuses tout en habitant en ville.

    Le Collectif en Aménagement paysager et en agriculture urbaine durable de Montréal (CRAPAUD) demande la tenue d'une consultation publique sur la réintroduction de la poule pondeuse en ville.

    L'idée semble farfelue, pourtant elle est réalité dans un certain nombre de villes nord-américaines : à Vancouver, par exemple, il est possible d'élever des poules en milieu urbain.

    Les Montréalais ont eu le droit d'élever des poules dans leur petit coin de jardin jusqu'en 1966. Aujourd'hui, quelqu'un qui se risquerait à le faire encourrait une amende de 100 $.

    En attendant de réussir à rallier l'administration municipale à leur cause, les membres du CRAPAUD ont lancé une pétition que les intéressés peuvent signer, sur Internet, à l'adresse suivante : mapouleamontreal.com

    L'initiative a reçu l'appui de Greenpeace Québec et d'Option consommateurs.

    Radio-Canada.ca avec Presse canadienne


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :