• La parole est au mot... présumé

    Les exemples 

    (à suivre ou à éviter !)

    Hum...
    • Le tueur présumé a été arrêté
    • Le tueur présumé a été arrêté en flagrant délit
    • Le présumé coupable a avoué
    • l'auteur présumé du crime a avoué
    • Il a présumé de ses forces
    • Je présume que c'est la Fête Nationale

    Il y a une frileuse utilisation du mot présumé par les journalistes qui ont peur de stigmatiser un innocent, même si l'auteur du crime ou du délit a été vu — en direct ou en vidéo —par bon nombre de gens (comme à Charleston ces derniers jours) ; même s'il a avoué (comme à La Rochelle, quelques jours plus tard) ; et même s'il a été maîtrisé sur les lieux du crime (comme en Isère dernièrement) ! [PS : texte actualisé]

    On reste au stade du croire sans oser la reconnaissance du constat.

    La raison ? La peur de poursuites judiciaires. Il faut qu'un tribunal se prononce pour que le criminel mérite son qualificatif — ou pas...

    Les explications 
    CQFD AlC

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :