• Bill Watterson + Calvin and Hobbes

    Calvin and Hobbes creator Bill Watterson returns to cartooning

    After 20 years of retirement, the famously reclusive artist makes guest appearance in Pearls Before Swine strip

    Y a-t-il une chance de voir Bill Waterson au salon de la BD à Angoulême en janvier 2015 ?


    votre commentaire
  • Les "Shadoks" en deuil

    René Borg, le réalisateur des "Shadoks", est mort


    votre commentaire
    1. Gaston Lagaffe, roi de Google. M'enfin !

      Le Point ‎- Jérôme Béglé ‎-

    2. Pour le 57e anniversaire de sa naissance dans le "Journal de Spirou", Gaston Lagaffe s'offre un Doodle. Une reconnaissance méritée et haute ...

    57e anniv de Gaston Lagaffe

    votre commentaire
  • Retour sur le 41ème Festival de la Bande dessinée d'Angoulême

    Festival BD d'Angoulême 2014

    Cette année, centenaire oblige, la grande guerre était à l’honneur, avec Jacques Tardi qui a fait le pari de raconter dans son nouvel album, « Putain de guerre », toute la guerre de 1914-1918 de son origine jusqu’à sa fin, vue par les yeux d’un soldat français ordinaire qui sera de tous les fronts, de tous les combats, de toutes les horreurs. « C’est un ouvrier tourneur parisien. Il n’a pas beaucoup d’instruction, mais, même s’il n’a pas en main toutes les informations qui lui permettraient d’avoir une vue d’ensemble des événements, il comprend assez bien ce qui l’environne. Au fil du temps, il va mûrir, et acquérir une conscience politique », explique l’auteur.

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Un sacré coup de crayon et une belle plume, ce Tardi. Les planches non encore colorisées permettent souvent de mieux voir les détails du dessin, et de le comparer, avant et après colorisation. Il ne vient plus à Angoulême depuis une vingtaine d’années, lassé par les bousculades des séances de dédicace (« Les gens poussaient tellement que je me suis retrouvé acculé à la cloison derrière moi, avec la table coincée dans l'estomac », se souvient-il).

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
     
    sad

    Une autre exposition sur la première guerre mondiale, « l’adieu aux armes », d’un témoin direct cette fois, Gus Gofa. Grièvement blessé, il avait heureusement refusé l’amputation d’une jambe puisqu’il réapprit à marcher après la guerre. Destiné à une grande carrière militaire, il sera boxeur-dessinateur-écrivain. Cette exposition explore les diverses facettes de l’œuvre de Bofa, de la Belle Époque (au cours de laquelle il s’est déjà forgé un nom dans la presse satirique), aux années cinquante. Dessins de presse (affiches de « La Baïonnette »), albums personnels, livres illustrés, eaux-fortes, phototypies, couvertures de journaux, originaux ou reproductions…

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Ces deux expositions mettent des images sur les souvenirs racontés par nos anciens, comme mon grand-père qui me parlait souvent de sa guerre et me montrait son « trou de balle » en travers de la cheville. Je me souviens aussi de ces vieux blessés dans leurs drôles de fauteuils roulants à manche à balais, ou avec leurs jambes de bois et leurs béquilles sous les aisselles. Pour les plus jeunes, voilà une belle façon de leur montrer la boucherie que ça a été, et le sort des femmes, qui ont tout géré en l’absence des hommes (ma grand-mère travailla sur un tramway, par exemple).

    sad

    Festival BD d'Angoulême 2013
    Willem, lauréat de l’an dernier, exposait également, mais on ne peut pas tout voir en une journée, et nos priorités étaient ailleurs…
    devil
     
    Festival BD d'Angoulême 2014
    « Une petite fille de 50 ans », Mafalda, petite Argentine de 6 ans, des années 1960. Joaquin Salvador Lavado, dit Quino, a créé en 1964 ce personnage de petite fille attachante, curieuse et incrédule. Elle n’aime pas la soupe, mais « la soupe est à l’enfance ce que le communisme est à la démocratie », dit-elle. Elle ose même traiter Fidel Castro de crétin.
     
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Ce personnage, créé pour la publicité d’un produit qui ne sera jamais commercialisé, est de la même veine que les Peanuts ou Calvin et Hobbes, mais beaucoup plus politisée. Mafalda veut défendre la paix sur la planète, et sa rébellion est digne des plus grands révolutionnaires.

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Festival BD d'Angoulême 2014

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    smiley

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Une découverte, « Les Légendaires » de Patrick Sobral. Plutôt pour les jeunes lecteurs. Un monde de légendes et de sorciers.
    angel
     
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Plus léger, un grand anniversaire : le journal de Mickey a 80 ans ! Et là, que de souvenirs de lectures d’enfance, reprises avec la génération suivante. Dommage qu’il n’ait eu droit qu’à une exposition extérieure. Mais est-il encore à la mode aujourd’hui ? Les jeunes semblent lui préférer Titeuf, moins sage et moins naïf. Mais, bon, certains enfants y prennent encore goût…

    Festival BD d'Angoulême 2014

    smiley

    Festival BD d'Angoulême 2014

     

     

    Dans la belle cathédrale romane fraîchement rénovée, une splendide exposition sur les « Pionniers du Nouveau-Monde » de Jean-François et Maryse CHARLES.

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Située principalement Canada au milieu du XVIIIe siècle, l'histoire raconte les pérégrinations de Benjamin Graindal pendant cette période troublée des guerres franco-anglaises pour la possession des colonies en Amérique du Nord et principalement du Québec (Nouvelle-France à l'époque). Très belle rétrospective de cette émouvante histoire. Il y est même question de Rochefort, sa corderie royale, sa forme de radoub de l’époque… et de ses « miasmes » dus aux moustiques des marécages. D’autres expositions, bien sûr : « Ernest et Rebecca », « les fleurs qui ne se fanent pas », « 10 ans de bonheur selon Misma », « du Transperneige à Snowpiercer », et bien d’autres encore.

    smiley

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014

    Grande place à la bande dessinée belge, plus petite pour les québécois représentés par les éditions de la Pastèque, occasion d’acheter « Paul à la pêche » de Michel Rabagliati, et puis un petit tour sur le stand de nos amis Philippe Garand et Ström, son complice, mais pas de nouvelle histoire du Petit Œuf cette année : elle est encore sur la planche à dessin.

    Festival BD d'Angoulême 2014

    Ambiance sympathique dans la rue, et des rencontres insolites, comme ce chanteur à l’accordéon qui se trouva une partenaire le temps d’une chanson…

    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
     
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014
    Festival BD d'Angoulême 2014 Festival BD d'Angoulême 2014
     
    smiley

    Le palmarès : Calvin et Hobbes récompensés par la ville d’Angoulême, mais tout le monde sait bien que leur père, Bill Waterson, ne viendra pas puisqu’il vit depuis des années, reclus chez lui.

    Festival BD d'Angoulême 2013

    Flonigogne


    votre commentaire